Sports

Le vice-président Nick De Santis quitte à son tour l’Impact de Montréal

Le vice-président Nick De Santis quitte à son tour l’Impact de Montréal
Photo: Isabelle Bergeron /TC MediaNick De Santis

MONTRÉAL — Le ménage s’est poursuivi au sein de la direction de l’Impact de Montréal, dimanche matin.

Nick De Santis a quitté ses fonctions de vice-président en relations internationales et développement technique de l’Impact, a annoncé le club montréalais par voie de communiqué.

Cette décision survient quelques jours après le congédiement de l’entraîneur-chef Rémi Garde, qui a été remplacé par l’ex-entraîneur-chef du Dynamo de Houston Wilmer Cabrera. Elle a également été annoncée au lendemain d’une défaite de 2-1 contre le Toronto FC, l’excluant momentanément du tableau des séries éliminatoires dans l’Association Est de la MLS.

«À la suite des derniers changements effectués et de la nouvelle structure sportive qui est mise en place, Nick est venu nous voir pour discuter de son avenir avec le club et nous avons tous les deux convenu que c’était le bon moment pour un changement», a déclaré le président et chef de la direction de l’Impact de Montréal, Kevin Gilmore.

De Santis a occupé le rôle de directeur sportif de l’Impact de 2011 à 2014, avant de devenir directeur du développement des affaires internationales et vice-président, relations internationales et développement technique.

Pendant la période où il agissait à titre de directeur technique du club, entre juin 2008 et janvier 2011, a notamment aidé à bâtir les deux équipes ayant remporté le Championnat canadien — en 2008 et 2013.

De Santis a aussi occupé le rôle d’entraîneur-chef de l’équipe durant six saisons, de 2004 à 2008, et sur une base intérimaire, en 2011, présentant une fiche en carrière de 76 victoires, 33 défaites et 34 matchs nuls en 143 matchs. Il a d’ailleurs été finaliste au titre d’entraîneur-chef de l’année dans la ligue à ses trois premières années complètes à la barre de l’Impact (2004 à 2006), remportant même les honneurs en 2005.

En tant que joueur, il a également disputé 219 matchs en 10 saisons avec l’Impact, de 1993 à 1998 et de 2000 à 2003.

De Santis a l’unique distinction d’avoir remporté le championnat des séries éliminatoires avec l’Impact à trois postes différents au sein de l’organisation: comme joueur en 1994, comme entraîneur-chef en 2004 et comme directeur technique en 2009.

L’Impact disputera son prochain match mercredi soir contre les Whitecaps de Vancouver, au stade Saputo.

La Presse canadienne