Sports

Tyreek Hill raterait de 4 à 6 semaines d’activités, selon la chaîne NFL Network

Tyreek Hill raterait de 4 à 6 semaines d’activités, selon la chaîne NFL Network
Photo: Peter Aiken/Getty ImagesTyreek Hill

Le joueur étoile des Chiefs de Kansas City Tyreek Hill raterait de quatre à six semaines d’activités, a révélé la chaîne ‘NFL Network’ mercredi matin.

Hill serait blessé à la clavicule, mais son nom ne sera pas inscrit sur la liste des blessés à long terme, ont précisé des sources au fait de la situation à la chaîne américaine.

L’annonce de mercredi permettrait aux Chiefs d’éviter d’inscrire le nom de Hill sur la liste des blessés à long terme, ce qui l’aurait tenu à l’écart du jeu pour une période minimale de huit semaines. Le ‘NFL Network’ a rapporté que les médecins de l’équipe superviseront sa rééducation afin de déterminer s’il pourra effectuer un retour au jeu d’ici six semaines.

L’ailier espacé s’est blessé dimanche contre les Jaguars de Jacksonville, après avoir été plaqué par le demi de coin étoile Jalen Ramsey. Hill est demeuré au sol quelques minutes, avant d’être escorté hors du terrain puis acheminé vers un hôpital du secteur.

Il s’agit d’un dur coup pour les Chiefs, qui avaient octroyé une prolongation de contrat de trois ans d’une valeur de 54 millions $US à Hill la semaine dernière.

Plus tôt cet été, Hill avait été banni du complexe d’entraînement des Chiefs après qu’un enregistrement sonore ait refait surface dans lequel son ex-fiancée l’accusait d’avoir blessé leur fils âgé de 3 ans. Le procureur du comté a alors déclenché une enquête, tout comme la NFL et le Département de la protection de la jeunesse du Kansas.

Les autorités locales ont été les premières à blanchir Hill, après n’avoir trouvé aucune preuve corroborant les allégations de son ex-fiancée. La NFL l’a blanchi à son tour une semaine avant le camp d’entraînement, et les Chiefs ont suivi quelques jours plus tard en annonçant qu’il pouvait reprendre ses activités avec l’équipe en prévision du match contre les Jaguars.

La Presse canadienne