Sports

L’ex-no 1 mondiale Kim Clijsters annonce son retour au jeu en 2020

L’ex-no 1 mondiale Kim Clijsters annonce son retour au jeu en 2020
Photo: Dan Istitene/Getty ImagesKim Clijsters

BRUXELLES — Sept ans après avoir pris sa deuxième retraite du tennis, la détentrice de quatre titres du Grand Chelem, Kim Clijsters, a annoncé un autre retour à la compétition.

La Belge, mère de trois enfants, a annoncé sa retraite sportive après les Internationaux de tennis des États-Unis en 2012. Elle a cependant indiqué dans un entretien diffusé sur le site internet de la WTA jeudi qu’elle souhaite relever un autre défi. Elle ne sait toutefois pas où, ni à quel moment, elle sera de retour officiellement sur le court — et encore moins la fréquence de ses apparitions.

«Mon objectif en ce moment… c’est d’être suffisamment en forme, et suffisamment prête d’un point de vue sportif, à jouer au plus haut niveau. C’est mon défi, présentement. Et si j’atteins ce niveau, et qu’ensuite je repousse mes limites, alors ensuite je pourrais me dire: ‘Hmm, voyons voir si, disons, je peux accéder à la deuxième semaine d’un tournoi du Grand Chelem’. Je vais constamment repousser mes limites, je crois, si j’ai l’impression de m’améliorer et de progresser», a commenté Clijsters. 

«Mais c’est très difficile pour moi de me dire en ce moment, et irréaliste à ce stade-ci de croire que ‘je vais essayer de me qualifier pour les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem’, a-t-elle poursuivi. Je ne pense pas de cette manière, parce que je vis le moment présent, et que je suis consciente du fardeau qui m’attend.»

Clijsters, qui est âgée de 36 ans, a commencé sa carrière professionnelle en 1997, avant d’effectuer une première pause en 2007 à l’âge de 23 ans. Elle a ensuite épousé un joueur de basketball américain, Brian Lynch.

Elle a effectué son retour au jeu après 26 mois d’absence et a remporté les Internationaux des États-Unis en 2009, devenant la première mère de famille à obtenir un titre du Grand Chelem depuis Evonne Goolagong à Wimbledon en 1980.

Elle a défendu son titre avec succès à Flushing Meadows en 2010, et sa conquête du titre aux Internationaux d’Australie lui a permis de retourner au sommet de la hiérarchie mondiale sur le circuit de la WTA.

Clijsters a de nouveau quitté le circuit féminin en 2012, et oeuvrait depuis comme analyste à la télévision.

«Je crois que le niveau de jeu et la puissance de plusieurs des filles sont plus élevés qu’à l’époque, et qu’elles sont plus constantes, a-t-elle commenté. Si je veux me mesurer à ces filles, je devrai être plus en forme que jamais auparavant et retrouver ma mobilité d’antan.»

Elle a confié que les premières étapes de son retour à la compétition ont été filmées par une équipe de tournage au cours des six derniers mois, bien qu’elle ait décidé de véritablement tenter sa chance au cours des dernières semaines.

«Je n’ai pas l’impression de devoir prouver quoi que ce soit, mais je veux me mettre au défi et je veux de nouveau être dominante, a confié celle qui avait gagné son premier titre majeur en carrière aux Internationaux des États-Unis en 2005. Voyons si mon corps peut retrouver la forme afin de jouer au tennis au niveau où je voudrais être, en gardant à l’esprit l’objectif que je me suis fixé, et attendons de voir si c’est possible. Il faudra voir, avant tout, si mon corps est en mesure de le faire.»

La WTA a précisé qu’en tant qu’ex-no 1 mondiale, Clisjters pourra recevoir un nombre illimité d’invitations pour des tournois sanctionnés. Puisqu’elle est âgée de plus de 30 ans, elle aura également la permission de s’absenter d’événements obligatoires du circuit féminin.

«Je sais que je ne pourrai disputer une saison complète — sans l’ombre d’un doute», a admis Clijsters, en ajoutant qu’elle visait un retour officiel à la compétition en janvier.

Howard Fendrich, The Associated Press