Sports

Face aux Patriots dimanche, les Dolphins compteront sur un joueur mécontent

Face aux Patriots dimanche, les Dolphins compteront sur un joueur mécontent
Miami Dolphins free safety Minkah Fitzpatrick (29) tackles Baltimore Ravens tight end Mark Andrews (89), during the first half at an NFL football game, Sunday, Sept. 8, 2019, in Miami Gardens, Fla. (AP Photo/Wilfredo Lee)

DAVIE, Fla. — Après un seul match du calendrier régulier, la situation est si catastrophique chez les Dolphins de Miami que la stratégie pour stopper Tom Brady nécessitera l’apport d’un joueur qui veut quitter l’équipe.

Mécontent, le demi défensif Minkah Fitzpatrick a demandé d’être échangé, un désir que les Dolphins semblent prêts à exaucer. Malgré cela, ils compteront sur lui, dimanche, contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«Il aura un rôle important, a déclaré l’entraîneur-chef Brian Flores. Je m’attends à ce qu’il joue bien.»

Fitzpatrick est insatisfait de la façon qu’il a été utilisé par le personnel d’entraîneurs que dirige Flores. Dans la foulée de la raclée de 59-10 aux mains des Ravens de Baltimore, des bruits ont commencé à courir, selon lesquels d’autres joueurs seraient également mécontents vis-à-vis les entraîneurs et l’accent que l’organisation mettrait sur le repêchage de 2020 plutôt que sur la formation de cette année.

Flores ne considère pas la situation entourant Fitzpatrick comme étant inhabituelle, mais il a refusé de dire s’il s’attend à voir son demi défensif, un choix de première ronde en 2018, passer le reste de la saison avec l’équipe.

Ancien entraîneur adjoint avec les Patriots, Flores se souvient que le vétéran demi défensif Patrick Chung était malheureux en Nouvelle-Angleterre, quatre ans après le début de sa carrière.

«J’ai un peu passé par là avant, a confié Flores. Patrick Chung n’aimait pas de la façon dont les choses allaient en Nouvelle-Angleterre. Il a quitté et est allé à Philadelphie, est revenu et la situation a changé du tout au tout. Ce n’est pas une première pour moi. Tout a bien tourné pour Patrick. Les choses peuvent changer rapidement. Nous verrons comment le tout va évoluer. (…) Je pense que nous allons pouvoir aller de l’avant.»

Fitzpatrick a refusé de discuter de sa demande de transfert, ni s’il s’attendait à passer la saison entière avec les Dolphins. Il s’est cependant engagé à fournir son meilleur effort contre la Nouvelle-Angleterre.

«Je vais me présenter sur le terrain et tout donner pour mon équipe. Je ne peux pas me concentrer sur la transaction ou telle et telle chose. Je dois mettre mon énergie afin d’être à mon meilleur.»

Il semble que Fitzpatrick soit mécontent depuis un certain temps. Lorsque les Dolphins l’ont inséré au poste de demi de sûreté pendant le camp d’entraînement, sa mère, Melissa, s’est plaint sur Twitter qu’on lui demandait d’occuper une position à laquelle il n’était pas familier. Fitzpatrick a déclaré qu’elle n’avait pas tort.

La situation s’est retrouvée à l’avant-scène à la suite de la dégelée face aux Ravens — la plus sévère de leur histoire — lors de laquelle les Dolphins ont égalé un record d’équipe en accordant six touchés par la voie des airs. Les Dolphins ont établi une autre marque d’équipe peu enviable en accordant un total de 643 verges aux Ravens.

Fitzpatrick a été dépêché sur le terrain lors de 49 des 73 jeux défensifs des Dolphins, partageant son temps à titre de maraudeur, de secondeur et de cinquième demi défensif. L’an dernier, à titre de recrue sous les ordres d’Adam Case, Fitzpatrick a surtout été employé à titre de cinquième demi défensif, bien qu’il ait aussi joué à titre de demi de coin, de demi de sûreté et de maraudeur.

Les décisions de Flores l’an dernier ont aidé les Patriots à contenir la puissante attaque des Rams de Los Angeles et à gagner le Super Bowl, 13-3. Il varie entre des formations 4-3 et 3-4 qui exigent de ses joueurs d’évoluer à plusieurs positions.

«Dans un sport d’équipe, vous faites ce qu’il y a de mieux pour l’équipe», a-t-il déclaré.

Steven Wine, The Associated Press