Sports

Un placement de 53 verges d’Eddy Pineiro permet aux Bears de battre les Broncos

Un placement de 53 verges d’Eddy Pineiro permet aux Bears de battre les Broncos
Photo: David Zalubowski/ AP PhotoEddy Pineiro et Pat O'Donnell

DENVER — Eddy Pineiro a réussi un placement de 53 verges alors que les dernières secondes s’écoulaient et les Bears de Chicago ont vaincu les Broncos de Denver 16-14, dimanche.

Les Broncos (0-2) croyaient qu’il ne restait plus de temps au cadran quand Mitchell Trubisky a lancé une passe de 25 verges à Allen Robinson en quatrième essai. Robinson a été plaqué à la ligne de 35 adverse.

Le cadran montrait des zéros et les deux équipes ne savaient pas s’ils devaient célébrer ou se lamenter de la défaite. L’arbitre Adrian Hill a toutefois mentionné qu’il restait une seconde de jeu, permettant aux Bears d’utiliser leur dernier temps d’arrêt.

Le botté victorieux de Pineiro a donné le feu vert aux joueurs des Bears (1-1) de célébrer sur le terrain, après avoir laissé filer une avance quelques instants plus tôt.

Dans la dernière minute du quatrième quart, Emmanuel Sanders a capté une passe de sept verges de Joe Flacco pour un touché qui réduisait l’avance des Bears à seulement un point.

Les Broncos ont décidé d’y aller pour deux points, mais une pénalité a fait reculer l’équipe de cinq verges. L’entraîneur-chef Vic Fangio a envoyé son botteur Brandon McManus sur le terrain pour créer l’égalité lors du converti, mais il a envoyé le ballon à la droite des poteaux.

Les Bears ont explosé de joie, mais ils n’avaient pas vu que l’arbitre leur avait décerné une pénalité pour hors-jeu. Fangio a donc changé d’idée, ramenant son attaque sur le terrain, et Flacco a repéré Sanders pour donner les devants 14-13 aux Broncos.

Lors de la poussée victorieuse des Bears, le secondeur des Broncos Bradley Chubb a plaqué Trubisky au moment où il lançait le ballon, mais il a été pénalisé pour rudesse envers le quart, faisant avancer les chaîneurs pour ses adversaires.

Arnie Stapleton, The Associated Press