Sports

L’ère Daniel Jones s’amorce avec une spectaculaire victoire de 32-31 des Giants

L’ère Daniel Jones s’amorce avec une spectaculaire victoire de 32-31 des Giants
Photo: Jason Behnken/APEli Manning des Giants de New York

TAMPA, Fla. — L’ère Daniel Jones est commencée sur les chapeaux de roues pour les Giants de New York.

Le quart recrue a lancé deux passes de touché et pour des gains de 336 verges en plus d’ajouter deux touchés au sol, propulsant les Giants de New York vers une victoire spectaculaire de 32-31 face aux Buccaneers de Tampa Bay, dimanche.

Jones a donné les devants aux Giants alors qu’il ne restait que 76 secondes à jouer au match et la formation new-yorkaise a effacé un retard de 18 points à la demie.

Jameis Winston a récolté 380 verges par la passe et il a placé les Buccaneers (1-2) en position de l’emporter, mais le botteur recrue Matt Gay a raté une tentative de placement de 34 verges lors des dernières secondes.

Jones a réussi un touché à la suite d’une course de sept verges au deuxième quart. Le sixième choix au dernier repêchage de la NFL a amorcé la remontée grâce à une passe de touché de 75 verges à Evan Engram et une autre de sept verges à Sterling Shepard.

Winston a lancé des passes de touché de 21, trois et 20 verges à Mike Evans aidant les Buccaneers à se donner une avance de 28-10 à la demie. Une passe de 44 verges a placé la troupe de Tampa Bay en position d’essayer un placement victorieux. Gay a également raté un converti d’un point et il en a vu un autre être bloqué.

Jones, qui effectuait un premier départ dans la NFL en remplacement d’Eli Manning, a complété 23 de ses 36 passes. Alors que Saquon Barkley a quitté le match en première demie en raison d’une blessure à la cheville droite, Jones a aussi mené les Giants avec 28 verges au sol.

Engram a obtenu 113 verges en six réceptions. Shepard a saisi sept passes pour des gains de 100 verges.

Fred Goodall, The Associated Press