Sports
19:39 16 octobre 2019

Les Broncos peuvent revenir dans la course avec un gain contre les Chiefs

Les Broncos peuvent revenir dans la course avec un gain contre les Chiefs
Denver Broncos defensive back Kareem Jackson (22) reacts with teammates after intercepting a pass during the second half of an NFL football game against the Tennessee Titans, Sunday, Oct. 13, 2019, in Denver. (AP Photo/Jack Dempsey)

DENVER — Garder Patrick Mahomes sur les lignes de côté a fait des merveilles pour les adversaires de Kansas City, fournissant ainsi un plan de match aux Broncos de Denver en vue de l’affrontement de jeudi.

L’attaque des Chiefs (4-2) est explosive, mais leur défense est bien poreuse. L’exploiter dans une cause gagnante ramènerait les Broncos (2-4) dans la course au titre de section, dans l’Ouest de l’Américaine, après des ennuis en septembre.

Au cours des quatre dernières semaines, les Chiefs, qui ont perdu deux matchs de suite après un départ de 4-0, ont alloué en moyenne 190 verges au sol et 4,97 verges par course. Leurs rivaux ont amassé huit touchés au sol.

«Nous devons régler le problème», a résumé l’entraîneur des Chiefs, Andy Reid.

Ces derniers ont alloué une performance de 100 verges terrestres lors de quatre semaines consécutives. La semaine précédente, Josh Jacobs, des Raiders, a accumulé 99 verges en seulement 12 courses.

«Il y a un seul aspect qui nous tracasse et c’est d’arrêter la course, a dit Steve Spagnuolo, coordonnateur de première année, qui a fait passer les Chiefs de schémas 3-4 à 4-3. D’une manière ou d’une autre, nous devons trouver une solution.»

Se pointent les Broncos, vainqueurs de deux matches consécutifs. Denver est la seule équipe de la NFL comptant deux demis ayant chacun recueilli au moins 400 verges à partir de la ligne de mêlée. Mais si Royce Freeman et Phillip Lindsay, qui totalisent 973 verges, se délectent à l’idée d’affronter les Chiefs, ils le cachent bien.

«Chaque match est difficile dans la NFL», a mentionné Lindsay.

Freeman a haussé les épaules face aux verges au sol allouées par Kansas City depuis un mois: 203 aux Ravens, 186 aux Lions, 180 aux Colts et 192 aux Texans.

«Tous les clubs font des ajustements à chaque semaine, a déclaré Freeman. Vous devez supposer qu’ils vont vouloir faire des changements. Et la semaine (d’entraînement) est écourtée, alors on ne sait jamais.»

Il suffit de regarder la défense de Denver, qui a trouvé une solution rapide à ses ennuis contre la course. Après avoir permis à Leonard Fournette de se déchaîner (225 des 269 verges au sol des Jaguars, le 29 septembre), les Broncos n’ont concédé que 35 verges par voie terrestre aux Chargers et 39 aux Titans.

Les Broncos tenteront de battre Kansas City pour la première fois depuis le 17 septembre 2015, une glissade de sept rencontres.

Reid et l’entraîneur des Broncos, Vic Fangio, ont tous deux 61 ans. Reid en est à sa 28e saison dans la NFL, dont 21 comme entraîneur-chef. Il est en quête d’une 200e victoire en saison régulière. Fangio en est à sa 33e saison dans la NFL, mais sa première comme entraîneur-chef.

Mahomes a une fiche de 2-0 à Denver. Le 31 décembre 2017, il a laissé un coussin de 24-10 au quart-arrière Tyler Bray, mais est revenu pour préserver une victoire de 27-24, grâce à un placement tardif. L’année dernière, il a mené les Chiefs à un gain de 27-23, brillant de nouveau lors du dernier quart.

L’ailier défensif DeMarcus Walker, des Broncos, compte trois sacs après en avoir obtenu un seul à chacune de ses deux premières saisons. Son premier sac a été réussi aux dépens de Mahomes quand les deux étaient des recrues.

Arnie Stapleton, The Associated Press