Sports

Chargers: probablement un dernier match pour Rivers au Coliseum, à Oakland

Chargers: probablement un dernier match pour Rivers au Coliseum, à Oakland
Photo: Paul Beaty/AP PhotoPhilip Rivers

OAKLAND, Calif. — C’est là où il a obtenu son tout premier départ en carrière. Un stade où il a signé des remontées étourdissantes, mais qui a aussi été le théâtre d’amères défaites.

Oui, le quart Philip Rivers, des Chargers, compte bien du vécu au Coliseum à Oakland, le domicile des Raiders.

Il y aura un peu de nostalgie quand Rivers y disputera probablement un dernier match, jeudi. Pour les Chargers (4-5) et les Raiders (4-4), il s’agit d’un match crucial au classement.

«J’aime jouer là-bas, a dit Rivers. Il y a de ces endroits comme Oakland, Kansas City, Denver. C’est un peu comme avoir cette relation avec l’atmosphère et les partisans, vu que vous avez été là tellement de fois.»

Rivers a joué au Coliseum si souvent (13 fois) que seulement neuf joueurs des Raiders y ont livré plus de matches – reflet de la longévité de Rivers, mais aussi du roulement chez les Raiders.

Rivers a remporté neuf de ces départs en totalisant 24 passes de touché, un total que seuls deux quarts des Raiders, Derek Carr et Rich Gannon, ont surpassé au Coliseum depuis le retour de l’équipe à Oakland, en 1995. Un déménagement à Las Vegas est prévu en 2020.

Pour Rivers, l’ambiance reste unique dans ce repaire, le dernier stade de la NFL qui est partagé avec une équipe du baseball majeur.

«La meilleure façon de le décrire est de penser au club d’un autre coin de votre ville, contre qui vous aviez toujours hâte de jouer, dit-il. Le genre de rivalité de l’ancienne école. Ça va être super. Jouer le soir va ajouter au cachet aussi. Et en plus, les deux équipes sont dans la course aux éliminatoires.»

Les Raiders obtiennent de hauts rendements de leurs recrues, dont un record de club de quatre touchés lors du gain face à Detroit, la semaine dernière.

Le demi offensif Josh Jacobs mène le bal avec 740 verges au sol et six touchés. L’ailier rapproché Foster Moreau a signé trois touchés, un de plus que l’ailier espacé Hunter Renfrow. Avec 11 touchés, leur groupe de recrues en comptent cinq de plus que la brigade en deuxième place, celle des Redskins.

«Nous livrons la marchandise depuis le début de la saison, a dit Renfrow. Nous sommes fiers de notre productivité.»

Du côté des Chargers, Austin Ekeler est brillant à sa troisième année, avec six matches de 90 verges ou plus. Il mène les demis offensifs de la NFL pour les réceptions (55) et les verges de cette façon (530).

Son coéquipier Joey Bosa a récolté cinq sacs et demi à ses trois derniers matches; il est deuxième dans l’Américaine avec huit et demi cette saison.

L’entraîneur des Raiders, Jon Gruden, n’est pas friand des matches du jeudi soir. Encore moins quand les Raiders soignent des blessures sur la ligne offensive, ce qui amène des questions de disponibilité.

Le plaqueur droit Trent Brown a quitté le dernier match à cause d’une blessure au genou au premier quart, et son statut est inconnu. Le centre Rodney Hudson a subi une entorse à la cheville, et ça pourrait ne pas être guéri à temps pour affronter les Chargers.

«C’est dur de se préparer quand on ne sait pas vraiment qui sera là, a dit Gruden. Je déteste ça – je n’y crois pas au football le jeudi. Ça nuit aux deux équipes pour la préparation, évidemment. C’est une grande source de fierté de rendre les gars prêts. Ça demande du temps mais beaucoup de gens ne sont pas d’accord avec moi, alors ça va être un défi.»

Josh Dubow, The Associated Press