Sports
11:28 3 décembre 2019

Le Canadien freine sa descente aux enfers en battant les Islanders 4-2

Le Canadien freine sa descente aux enfers en battant les Islanders 4-2
Photo: Winslow Townson/AP Photo

MONTRÉAL — Les joueurs du Canadien peuvent enfin sourire.

Dix-huit jours après sa dernière victoire, la formation montréalaise a réussi un match presque sans faute et a mis un terme à une séquence de huit revers en s’imposant 4-2 face aux Islanders de New York, mardi au Centre Bell.

Il s’agissait de la pire série de défaites du Tricolore depuis une séquence de neuf revers lors de la campagne 1939-40.

Le Tricolore a évité de prolonger sa descente aux enfers lors des célébrations de son 110e anniversaire. Onze des 12 capitaines retraités toujours des nôtres de la riche histoire de l’équipe ont été honorés avant la rencontre. Le seul absent était Henri Richard, en raison de son état de santé fragile.

Après deux performances encourageantes qui s’étaient malgré tout soldées par des défaites, le Canadien a réussi à enfin tout mettre en place pour s’imposer. Il y est parvenu en étouffant les assauts des Islanders pendant la majorité de la rencontre.

«Nous avons bien joué défensivement, mais c’est aussi une équipe contre qui il est difficile de marquer, a mentionné l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Il était important de garder la rondelle active, de bouger, parce qu’ils sont très bons dans leur couverture homme à homme.

«Depuis trois matchs, nous retrouvions nos repères en zone défensive. Il faut continuer à s’améliorer dans l’espoir de gagner plus de matchs.»

Phillip Danault, Brendan Gallagher et Shea Weber ont inscrit chacun un but et une aide. Jeff Petry a été l’autre buteur du Canadien (12-10-6). Carey Price a effectué 21 arrêts.

Scott Mayfield et Mathew Barzal ont été les buteurs des Islanders (18-6-2), qui ont encaissé un premier revers en neuf sorties contre les formations de la section Atlantique cette saison. Thomas Greiss a repoussé 36 lancers.

Un but très tardif pour prendre son élan

Le Canadien a été incapable de profiter de trois attaques à deux contre un lors du premier engagement, mais Danault a finalement ouvert la marque avec 0,7 seconde à écouler au cadran. Danault a profité de son retour après que son tir initial eut été bloqué par Mayfield pour inscrire un premier but depuis le 15 novembre.

Le Tricolore avait vaincu les Capitals de Washington 5-2 ce soir-là, sa dernière victoire avant sa traversée du désert de huit rencontres.

Le trio de Danault, Gallagher et Tomas Tatar a continué à être le plus dangereux en deuxième période. Gallagher a cogné à la porte après une belle montée de Ben Chiarot.

Matthew Peca, rappelé lundi du Rocket de Laval, a aussi obtenu une belle occasion de marquer à la suite d’une belle passe transversale de Nate Thompson, mais Greiss a réussi l’arrêt.

Gallagher a finalement porté la marque à 2-0 à 13:30 du deuxième vingt. Gallagher a fait dévier un tir sur réception de Weber avant de pousser le disque dans l’objectif sur le retour.

Greiss a mal paru sur le troisième but du Tricolore, après 2:12 de jeu en troisième période. Petry a tiré de la ligne bleue après que Nick Suzuki eut remporté une mise en jeu en zone offensive. Il a ensuite décoché un tir des poignets et Greiss n’a jamais réagi, alors que le disque aboutissait dans le fond du filet.

Mayfield a riposté 41 secondes plus tard, profitant d’une rondelle libre dans l’enclave après une montée de Jordan Eberle. Barzal a ensuite rendu les choses intéressantes en déviant un tir de Nick Leddy dans l’objectif avec 2:29 à faire.

Weber a toutefois confirmé la victoire du Tricolore en marquant dans un filet désert avec 27 secondes à écouler au cadran.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il accueillera l’Avalanche du Colorado. Il rendra ensuite visite aux Rangers de New York, vendredi.

Échos de vestiaire

Phillip Danault a louangé le travail des défenseurs Shea Weber et Ben Chiarot, qui ont obtenu respectivement 29:49 et 30:47 de temps de jeu.

«Ils ont été solides, comme c’est le cas depuis le début de la saison. (Carey) Price a aussi fait du bon travail. Weber et Chiarot sont deux gros morceaux de l’équipe. Ils bloquent des tirs, ils contribuent offensivement. Ils font tout.»

Carey Price a apprécié la cérémonie d’avant-match avec les anciens capitaines:

«C’est toujours inspirant de voir tous ces meneurs sur la patinoire. Ils ont beaucoup d’expérience. Ils ont disputé beaucoup de matchs difficiles à gagner.»

Nick Suzuki continue à progresser et a épaté la galerie avec quelques manoeuvres spectaculaires en troisième période.

«J’ai maintenant pleine confiance en mes moyens. Je pense qu’au début de la saison, j’étais peut-être ébloui par les autres joueurs. Je passais trop de temps à regarder les autres aller. Maintenant, j’essaie d’être impliqué, d’attaquer le filet, de me faire un chemin jusqu’au filet. Le personnel d’entraîneurs m’aide beaucoup à ce niveau.»

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse canadienne