Sports
09:23 24 janvier 2020

Federer doit puiser au fond de ses ressources pour sa 100e victoire à Melbourne

Federer doit puiser au fond de ses ressources pour sa 100e victoire à Melbourne
Photo: Clive Brunskill/Getty ImagesRoger Federer

MELBOURNE, Australie — Roger Federer a pensé: «Oh, oh, ça recommence».

À deux points d’une défaite aux Internationaux d’Australie contre un adversaire familier, il avait déjà commencé à analyser sa défaite.

Environ un an et demi après que John Millman eut eu le dessus sur lui dans un match marathon à leur précédent affrontement en Grand Chelem, l’Australien classé 47e au monde a donné la frousse au Suisse détenteur de 20 titres majeurs. Cette fois par contre, Federer a puisé au fond de ses ressources pour inscrire une victoire de 4-6, 7-6 (2), 6-4, 4-6, 7-6 (8) et atteindre la ronde de 16 des Internationaux d’Australie, vendredi.

«Dieu que ça a été difficile», a déclaré l’Helvète après avoir remporté un 100e match à Melbourne Park.

Ce duel enlevant a duré plus de quatre heures et Federer tirait de l’arrière 8-4 au bris avant de remporter six jeux d’affilée pour éliminer Millman et mettre fin à une série de trois revers en matchs nécessitant cinq sets.

«Ça s’est joué au fil d’arrivée. J’ai peut-être été un peu chanceux. Ça m’a demandé tellement de concentration, a expliqué Federer. Il répondait à tous mes coups avec ses meilleures attaques. (…) J’étais prêt à devoir expliquer ma défaite en conférence de presse.»

Juste avant que Federer gagne ces six échanges consécutifs, Millman venait d’offrir ses trois meilleurs coups de la soirée: une volée du revers et deux passings pour des coups gagnants.

Ça n’a pas été suffisant.

«J’imagine que c’est ce que les meilleurs joueurs font, a dit Millman au sujet du retour de Federer. Je devrai revoir ce match.»

Le plus gros problème de Federer dans ce match — outre le jeu de Millman — a été son coup droit, pourtant le secret de ses succès en carrière. Il l’a complètement abandonné dans cette rencontre, étant responsable de 48 des 82 fautes directes.

En contrepartie, il a inscrit le point gagnant avec ce coup droit.

La troisième tête de série affrontera de nouveau un joueur non classé au tour suivant, Marton Fucsovics — tombeur de Denis Shapovalov plus tôt dans le tournoi —, qui a vaincu Tommy Paul 6-1, 6-1, 6-4.

Dans les autres matchs du tableau masculin, le champion en titre Novak Djokovic s’est rapproché d’un huitième titre record à Melbourne en disposant facilement de Yoshihito Nishioka 6-3, 6-2, 6-2. Le Serbe se frottera maintenant à la 14e tête de série, Diego Schwartzman, qui a éliminé Dusan Lajovic, no 24, 6-2, 6-3, 7-6 (7).

Tennys Sandgren a de son côté éliminé Sam Querrey 6-4, 6-4, 6-4, tandis que Fabio Fognini, tête de série no 12, a montré la sortie à Guido Pella, classé 22e, 7-6 (0), 6-2, 6-3.

La fin pour Wozniacki

Par ailleurs, les amateurs de tennis de l’Australie ont été témoins du dernier match en carrière de Caroline Wozniacki, vendredi. La Danoise — championne de 2018 — a perdu 7-5, 3-6 et 7-5 face à Ons Jabeur, au troisième tour.

Vers la fin de 2019, l’ex-no 1 mondiale a dit qu’elle se retirerait après les Internationaux d’Australie, pour passer plus de temps avec sa famille. Elle invoquait aussi un diagnostic d’arthrite rhumatoïde. Après le match, elle a essuyé des larmes assise dans sa chaise, avant de donner une entrevue pour la télé.

«Je pense que c’est dans l’ordre des choses que mon dernier match se termine sur une faute directe du coup droit», a dit Wozniacki, souriant tout en pleurant. 

La Tunisienne Jabeur a commis 60 fautes directes, mais elle a compensé en dominant 43-9 pour les coups gagnants. Elle a aussi converti cinq des neuf bris de la rencontre. Si elle a été victime de cinq doubles fautes, elle a prévalu 6-1 pour les as.

Au tour suivant, elle affrontera la Chinoise Wang Qiang, gagnante surprise devant Serena Williams: 6-4, 6-7 (2), 7-5. Qiang, 27e tête de série, a inscrit trois bris, dont celui concrétisant sa victoire, après deux heures et 43 minutes.

Williams, 38 ans, n’a pas été écartée aussi hâtivement à Melbourne depuis 14 ans. Elle a triomphé 23 fois en Grand Chelem, dont sept consécrations en Australie. Vendredi, elle a couru à sa perte avec 55 fautes directes, 35 de plus que sa rivale.

Ex-no 1 au monde, Naomi Osaka a quant à elle vu son parcours stoppé par la jeune sensation de 15 ans Coco Gauff, gagnante 6-3, 6-4. Son prochain match sera contre la tête de série no 14 Sofia Kenin. L’Américaine de 21 ans a eu raison de la Chinoise Zhang Shuai 7-5, 7-6 (7).

Plus tôt, l’actuelle numéro 1, Ashleigh Barty, a atteint le quatrième tour en battant Elena Rybakina,  6-3 et 6- 2. Championne en titre de Roland-Garros, l’Australienne a prévalu en 79 minutes, grâce notamment à cinq bris et cinq as.

Finalement, la Grecque Maria Sakkari a gagné 6-4 et 6-4 contre Madison Keys, 10e tête de série.

Howard Fendrich, The Associated Press