Sports
12:06 24 janvier 2020 | mise à jour le: 27 janvier 2020 à 23:52

Darche retourne au Super Bowl en tant que médecin chez les Chiefs

Darche retourne au Super Bowl en tant que médecin chez les Chiefs
Photo: Elaine Thompson/La Presse Canadienne/APJean-Philippe Darche

Jean-Philippe Darche est de retour au Super Bowl.

L’ancien spécialiste des longues remises se rendra à Miami en tant que membre de l’équipe médicale des Chiefs de Kansas City. Natif de Saint-Laurent et âgé de 44 ans, Darche a participé au Super Bowl en 2006 avec les Seahawks de Seattle, qui ont perdu 21-10 face aux Steelers de Pittsburgh, à Detroit.

«C’est excitant, mais pas autant que ce l’était en tant que joueur, a noté Darche. Quand vous y participez, c’est une chose. Là, j’essaie de trouver un moyen d’aider d’une façon ou d’une autre.

«Je suis content pour les partisans, les joueurs que je connais, les recruteurs. C’est une très bonne organisation qui s’occupe de tous ses membres.»

Les Chiefs ont obtenu leur premier billet pour le Super Bowl en 50 ans grâce à une victoire de 35-24 face aux Titans du Tennessee, dimanche. Le 2 février, ils affronteront les 49ers de San Francisco, qui ont vaincu les Packers de Green Bay 37-20 dans l’autre finale d’association.

Darche a brillé comme secondeur pendant cinq saisons à l’Université McGill, tout en faisant des études en médecine. Après une saison dans la LCF avec les Argonauts de Toronto, il a rejoint les rangs des Seahawks.

Darche a disputé six saisons avec les Seahawks, avant de conclure sa carrière dans la NFL en jouant pendant deux ans avec les Chiefs, en 2007 et 2008. Darche détient toujours le record pour les plaqués en carrière à McGill (272) et il a complété ses études après avoir accroché ses crampons.

Le joueur de ligne offensive des Chiefs Laurent Duvernay-Tardif, de Mont-Saint-Hilaire, a suivi un parcours semblable, obtenant son diplôme de McGill en médecine en 2018.

Duvernay-Tardif et Darche sont devenus de bons amis, mais Darche n’a pas l’intention de donner des conseils à l’approche du Super Bowl.

«Je pense que les autres joueurs actuels sont mieux placés que moi pour ça, a-t-il dit. La seule chose qui est utile à dire, c’est que la semaine du Super Bowl est très différente des autres.

«Il y a beaucoup de distractions pendant la semaine, puis le match comme tel est un peu étrange parce que c’est le match le plus important de l’année, mais il est disputé devant la foule la moins bruyante de la saison. En fin de compte, il faut seulement se préparer pour un match comme les autres.»

Ce dont Darche se souvient le plus de sa participation au Super Bowl, c’est à quel point il a été difficile de se remettre de la défaite.

«Honnêtement, c’est difficile à digérer, a-t-il dit. Je me souviens m’être réveillé le lendemain matin et avoir le goût de vomir. Ça prend du temps pour s’en remettre.

«Chez les pros, ça fait mal quand vous perdez un match. Vous voulez gagner pour vous, pour votre équipe, mais habituellement quand vous perdez, vous êtes déçus pendant un court moment puis vous tournez la page. Vous êtes payés pour gagner le match suivant et vous vous concentrez sur cette tâche. Cependant, le Super Bowl vous fait presque revenir à l’époque où vous étiez à l’école et que vous jouiez pour vous et vos amis. Vous jouez seulement pour l’amour du sport et c’est un type de match qui vous fait revivre cette sensation.»

Darche a reçu une bague de champion de l’Association nationale avec les Seahawks, mais il admet qu’il ne l’a pas portée depuis longtemps. Et il n’est même pas certain de porter sa bague de champion du Super Bowl si jamais les Chiefs l’emportent le week-end prochain.

«Si nous recevons une bague, je vais y penser», a-t-il conclu.

Dan Ralph, La Presse canadienne

Articles similaires