Sports
12:27 14 février 2020

Après consultations, les Eskimos d’Edmonton conserveront leur nom

Après consultations, les Eskimos d’Edmonton conserveront leur nom
Photo: Peter Power/La Presse Canadienne

EDMONTON — Les Eskimos d’Edmonton de la Ligue canadienne de football ont décidé de conserver leur nom.

Le club a indiqué qu’après des consultations menées auprès des populations inuites, il n’avait pas été permis de déterminer qu’un changement de nom est ce qui est souhaité par celles-ci.

«Nous avons entendu des opinions très variées, pour ou contre, a déclaré Janice Agros, présidente du conseil d’administration du club. «Ce qu’on a toutefois entendu de façon constante c’est qu’on souhaitait que le club soit plus engagé (envers ces communautés).»

Le nom de l’équipe était devenu source de préoccupation pour l’Organisation nationale des Inuits en 2015. Son président, Natan Obed, avait déclaré quelques jours avant que les Eskimos n’affrontent le Rouge et Noir d’Ottawa en finale de la Coupe Grey que le peuple inuit n’était pas une mascotte.

Des préoccupations similaires ont été soulevées au sujet d’autres équipes portant le nom de nations autochtones ou s’y référant.

Le juge Murray Sinclair, président de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, a déclaré qu’il était temps de se débarrasser des mascottes autochtones, qui ne seraient pas tolérées si elles visaient n’importe quel autre groupe culturel.

Au cours de la dernière année, des dirigeants des Eskimos ont rencontré des leaders inuits et des gens d’Iqaluit, au Nunavut, et d’Inuvik, Yellowknife et Tuktoyaktuk, dans les Territoires-du-Nord-Ouest. L’équipe a aussi commandé un sondage téléphonique auprès de la population inuite.

Agrios a refusé de rendre publics les résultats de ces recherches. Elle a ajouté que l’appui variait selon la région. Dans l’ouest, les gens appuient le nom dans les mêmes proportions que les détenteurs d’abonnements. Dans l’est, où la plupart des Inuits vivent, l’appui est  moindre.

«Il y aurait plus de nos partisans dans les régions au nord-ouest; c’est donc là où nous avons obtenu le plus fort appui à notre nom», a dit Agrios.

Ces communautés sont aussi celles qui souhaitent un plus grand engagement du club.

«Ils nous ont demandé de participer dans leurs événements communautaires, auprès de leurs jeunes, a-t-elle indiqué. C’est ce que nous faisons et que nous prévoyons continuer de faire.»

Un sondage effectué en 2017 à l’échelle nationale a permis aux Eskimos de découvrir que 57 pour cent des Canadiens trouvaient leur nom acceptable. Pour Agrios, le débat est clos, à moins que la situation ne change.

«Le plan est de continuer d’écouter tous les points de vue. Si les circonstances changent, nous allons réévaluer la situation.»

Bien que les Inuits américains continuent d’utiliser le nom Esquimaux, les habitants du Grand Nord canadien ont abandonné ce terme environ au même moment où ils ont commencé à revendiquer des droits territoriaux, dans les années 1970.

Plusieurs historiens croient que l’origine du mot esquimau vient d’un terme algonquin signifiant «mangeurs de viande crue». D’autres croient qu’il vient plutôt d’un terme aborigène qui fait référence aux gens portant des raquettes. Les habitants utilisent quant à eux Inuit depuis des siècles, qui signfie le peuple ou la nation en inuktut, la langue des Inuits.

La Presse canadienne