Sports
23:11 15 février 2020 | mise à jour le: 20 février 2020 à 00:03

Le Canadien gaspille une avance de trois buts et perd 4-3 en prolongation

Le Canadien gaspille une avance de trois buts et perd 4-3 en prolongation
Photo: Graham Hughes/La Presse canadienneCarey Price

MONTRÉAL — La frustration dans le camp du Canadien a atteint son paroxysme samedi soir au Centre Bell.

L’entraîneur-chef de la formation montréalaise, Claude Julien, a déversé son fiel après la rencontre à l’endroit des officiels, affirmant même que le Tricolore aurait dû battre «deux équipes» pour l’emporter.

La triste réalité est toutefois que le Canadien a gaspillé une avance de trois buts en route vers une quatrième défaite d’affilée (0-3-1), s’inclinant 4-3 en prolongation face aux Stars de Dallas.

Mais avant le but vainqueur de Tyler Seguin après 2:52 de jeu en période supplémentaire, la fumée sortait déjà des oreilles de Julien et des joueurs du Canadien.

Les arbitres Dean Morton et Garrett Rank avaient appelé deux punitions contestables contre le Tricolore en deuxième période, la deuxième menant au deuxième but des Stars. Tomas Tatar avait d’ailleurs discuté avec un officiel au terme de l’engagement pour tenter d’obtenir des explications.

Puis en prolongation, Joel Armia a perdu l’équilibre en zone neutre, croyant avoir été trébuché par Jason Dickinson, et Max Domi a été atteint au visage par le bâton de Mattias Janmark. Domi avait la bouche en sang dans le vestiaire après le match.

Seguin a finalement porté le coup de grâce, déjouant le défenseur Victor Mete en entrée de zone, puis en battant le gardien Carey Price du revers.

Brendan Gallagher s’en est ensuite pris à l’arbitre Morton. Il a fracassé son bâton en arrivant au banc.

«C’est assez évident que nous aurions dû obtenir des avantages numériques, a dit Julien. Il y a des gens qui auront des comptes à rendre après ce match-ci. C’est une soirée où il aurait fallu battre deux équipes.

«Il n’était pas question de parler à l’arbitre, il criait après nos joueurs, a ajouté Julien. Il envoyait promener nos joueurs. Il était frustré. Je n’ai pas discuté avec l’arbitre. La seule chose que j’ai dit proche du banc, c’est que j’espère qu’ils prennent aussi le temps de regarder leurs matchs, puis il m’a envoyé promener.»

Seguin, Janmark et Blake Comeau ont touché la cible en temps réglementaire pour les Stars (34-19-5), qui ont gagné un quatrième match d’affilée. Joe Pavelski et John Klingberg ont amassé chacun deux aides et Ben Bishop a repoussé 29 lancers.

Armia, Jordan Weal et Nick Cousins ont marqué pour le Canadien (27-26-8). Carey Price a effectué 22 arrêts.

Le Canadien a glissé à huit points des Maple Leafs de Toronto et d’une place en séries éliminatoires. Les Maple Leafs ont battu les Sénateurs d’Ottawa 4-2, samedi. Les Leafs ont aussi deux matchs de plus à disputer que le Tricolore d’ici la fin de la saison.

Le match avait pourtant bien commencé pour le Canadien, alors qu’Armia avait profité d’un retour pour lancer les siens après 62 secondes de jeu.

Nick Suzuki a mis la table pour le deuxième but des siens, permettant à Weal de s’inscrire au tableau, à 3:58. Cousins a creusé l’écart à trois buts 2:25 plus tard, surprenant Bishop entre les jambes.

Une mauvaise passe de Marco Scandella a toutefois permis aux Stars de retrouver leurs ailes. Pavelski a profité de la bévue du défenseur du Tricolore pour préparer le but de Janmark à 9:05.

Les Stars ont ensuite réduit l’écart à un seul but avec 4:13 à faire au deuxième vingt, en avantage numérique. Après que le Canadien eut bousillé une attaque à deux contre un, Seguin a déjoué Price grâce à un tir sur réception.

Suzuki et Ilya Kovalchuk se sont butés à Bishop tôt en troisième période, puis les Stars ont jeté une douche froide sur les partisans qui faisaient la vague au Centre Bell, en créant l’égalité avec 10:52 à faire. Le tir de Comeau semblait inoffensif, mais il s’est faufilé à travers la circulation et a surpris Price.

Un bris d’égalité a finalement été nécessaire pour déterminer un vainqueur.

Weal et Dale Weise avaient été insérés dans la formation du Tricolore en relève à Jonathan Drouin et Nate Thompson. Julien a révélé que Drouin avait subi une entorse à une cheville mercredi face aux Bruins de Boston, tandis que Thompson était affaibli par un virus.

Le Canadien jouera son prochain match mardi, quand il rendra visite aux Red Wings de Detroit.

Échos de vestiaire

Le gardien Carey Price n’a pas voulu jeter la première pierre quand il a été questionné sur le travail des officiels:

«Le travail des arbitres n’est jamais facile. Ils doivent suivre leurs instincts, un peu comme les joueurs. Parfois, ils prennent la bonne décision, parfois ils prennent la mauvaise. Ce n’est pas à moi de décider ce qui est bon ou mauvais. Je n’envie pas leur position.»

Max Domi a préféré donner crédit aux Stars pour avoir réussi la remontée:

«C’est un résultat difficile à accepter. Nous avons bien joué en première période. Il y avait une bonne équipe de l’autre côté, avec des vétérans. Ils ont profité de leurs occasions. De notre côté, nous devons minimiser nos erreurs et trouver une façon de toujours marquer le but suivant.»

Jordan Weal a noté que le scénario vécu par le Tricolore samedi semblait familier:

«C’est frustrant. Nous répétons toujours la même chose. Nous obtenons l’avance, nous jouons bien, puis nous trouvons un moyen de perdre le contrôle, que ce soit en prenant une punition ou en accordant un but à la suite d’une erreur. Les choses ne tournent pas en notre faveur.»

Alexis Bélanger-Champagne, La Presse canadienne

Articles similaires