Sports
15:17 22 mai 2020 | mise à jour le: 26 mai 2020 à 00:02

Noah Juulsen se sent bien et veut se donner le temps de retrouver son rythme

Noah Juulsen se sent bien et veut se donner le temps de retrouver son rythme
Photo: Frank Franklin II/La Presse canadienne via APArtturi Lehkonen, à droite, célèbre avec Noah Juulsen après un but de Juulsen.

MONTRÉAL — Peut-être, enfin, que le cheminement de Noah Juulsen au plan sportif va de nouveau emprunter une tangente positive à la suite d’embûches qui, au cours des dernières années, ont ralenti sa carrière naissante avec le Canadien de Montréal.

Installé en Colombie-Britannique où il garde la forme grâce à un vélo stationnaire Peloton, entre autres, le défenseur de 23 ans dit être en bonne santé et ne plus ressentir d’effets négatifs après avoir souffert de migraines et de problèmes de vision.

«Je n’ai eu aucun contrecoup et je me porte très bien», a-t-il déclaré lors d’une conférence téléphonique organisée par le Canadien vendredi après-midi.

Les deux dernières années ont été éprouvantes pour Juulsen, que le Canadien a réclamé au 26e rang lors de la séance de sélection de 2015.

Au moment où il semblait destiné à faire sa place avec l’équipe, après avoir fait ses débuts dans la LNH le 22 février 2018, Juulsen a eu le malheur d’être atteint non pas une mais deux fois dans la même région du visage, près de l’oeil gauche, lors de la première période d’un match contre les Capitals de Washington le 19 novembre 2018 au Centre Bell.

Depuis ce temps, il n’a participé qu’à quatre rencontres avec le Canadien — sa dernière remonte au 17 décembre 2018 contre les Bruins de Boston — et 16 parties dans la Ligue américaine avec le Rocket de Laval.

Même s’il a joué peu de matchs, Juulsen ne se montre pas inquiet de pouvoir retrouver ses repères.

«Je sais quel genre de joueur je suis, je sais quelles sont mes habitudes de travail et la quantité d’efforts que je vais investir va m’aider à retourner où j’étais avant.»

Juulsen, qui s’attend à avoir accès à une patinoire au cours des prochains jours, est notamment revenu sur le dernier match qu’il a joué, le 11 mars dernier avec le Rocket.

La semaine dernière, lors d’une conférence téléphonique, l’entraîneur-chef Joël Bouchard avait loué la performance du jeune défenseur lors de ce match, que le Rocket avait gagné 3-0 contre les puissants Senators de Belleville. Bouchard avait insisté sur l’importance pour Juulsen d’avoir pris part à cette rencontre, qui était sa première depuis le 29 novembre 2019.

Juulsen a admis que cette partie lui avait fait du bien.

«Ce fut une longue période de temps sans savoir ce qu’il allait se passer. Pour moi, le simple fait de participer à ce match et d’obtenir la confiance du personnel d’entraîneurs à Laval m’ont apporté une belle sensation. Je n’avais pas joué depuis longtemps et on a beaucoup fait appel à mes services. Je pense que j’ai joué pendant quelque chose comme 18 minutes. Ç’a été une longue pause, et c’était agréable d’être sur la glace et de jouer aussi souvent.»

Évidemment, Juulsen a vécu des périodes plus sombres que d’autres pendant cette longue période d’inactivité.

«Pour moi, l’important c’était de demeurer engagé auprès de l’équipe. Le fait de me rendre à l’aréna tous les jours m’a aidé. Il y a eu des moments de frustration, c’est sûr. Mais de pouvoir parler aux entraîneurs, aux soigneurs, aux gens autour de moi à l’aréna m’a aidé pendant tout ce processus.»

«Vivre quelque chose du genre n’est pas facile. Chaque jour, vous ne savez pas ce qu’il va se passer, quelle sera la prochaine étape. J’espère que tout ce qui est arrivé est derrière moi.»

Michel Lamarche, La Presse canadienne

Articles similaires