Sports

Pospisil devra profiter d'un laissez-passer

Vasek Pospisil of Canada plays a return to Andy Murray of Britain during the men's quarterfinal singles match at the All England Lawn Tennis Championships in Wimbledon, London, Wednesday July 8, 2015. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth) Photo: Kirsty Wigglesworth/The Associated Press

MONTRÉAL – La prestation de Vasek Pospisil au tournoi de WImbledon est survenue quelques semaines trop tard pour qu’il puisse accéder directement au tableau principal de la Coupe Rogers, qui sera disputée au stade Uniprix, du 7 au 16 août.

Mais le Canadien peut-être rassuré: il n’aura pas à passer par les qualifications, puisqu’il obtiendra une invitation de la part des organisateurs.

C’est ce qu’a confirmé le directeur du tournoi et vice-président de Tennis Canada, Eugène Lapierre, au moment de lancer les activités de la compétition, mercredi.

C’est avec fierté que Lapierre a annoncé que les 40 premières raquettes mondiales seront de la partie au tournoi montréalais, tandis que chez les dames, dont le tableau sera disputé à Toronto, du 8 au 16 août, 38 des 40 meilleures au monde sont inscrites.

«En fait, ce sont 44 des 43 meilleures raquettes qui y seront, a blagué Lapierre. Janko Tipsarevic bénéficiait d’un classement protégé et s’est inséré à égalité au 39e rang au classement du 29 juin.

«C’est certain que c’est un tournoi du Masters et que les joueurs y sont inscrits d’office, mais, au fil des ans, on a toujours conservé la meilleure moyenne de joueurs du top-10 parmi tous les tournois de la série Masters. Plus que le tournoi, ses points et ses bourses, les joueurs aiment la ville. Andy Murray nous mentionnait à quel point il aime les restaurants de Montréal.

«Et les joueurs se sentent aimés. Je pense que les Montréalais retirent une grande fierté d’accueillir cette belle visite à Montréal.»

Pour l’instant, le Serbe Novak Djokovic serait établi comme favori, suivi de Roger Federer, Murray et le Suisse Stanislas Wawrinka. Le seul autre Canadien pouvant accéder directement au tableau principal est évidemment Milos Raonic. Huitième raquette mondiale, Raonic a annoncé cette semaine qu’il ne serait pas de la Coupe Davis face à la Belgique ce week-end, lui qui n’est pas complètement remis à la suite d’une intervnetion chirurgicale au pied.

«Il est probablement revenu au jeu trop vite, estime Lapierre. Mais il sera complètement remis et au sommet de sa forme à Montréal — tout comme Kei Nishikori», a-t-il ajouté au sujet du Japonais classé cinquième, qui a abandonné Wimbledon en raison d’une blessure au mollet.

Le reste du tableau de 56 joueurs sera complété par trois autres laissez-passer — qui pourraient échoir à Frank Dancevic, Philip Bester, Peter Polansky ou Filip Peliwo, les quatre autres Canadiens les mieux classés — et huit qualifiés.

Pospisil, 56e au monde avant Wimbledon, a été éliminé mercredi en quarts de finale par l’Écossais Andy Murray. L’an dernier, il avait été éliminé dès le premier tour et n’avait donc que 10 points de classement à défendre. Il devrait faire un bond prodigieux et pourrait brouiller les cartes à la Coupe Rogers, lui qui avait atteint les demi-finales — face à Raonic — à Montréal en 2013.

«Les deux joueurs adorent Montréal, a renchéri Lapierre. Il y ont passé trois ans alors qu’ils s’entraînaient au Centre national. Ils nous avaient donné tout un ‘show’ en 2013. Ce sera difficile de faire mieux, mais ils auront 12 000 personnes qui pousseront avec eux lors de chacun de leurs matchs.

«C’est notre mission de développer des joueurs du pays. Oui, le tournoi a par le passé été une belle vitrine pour le sport, mais jamais autant que quand ce sont tes propres joueurs qui performent. Les jeunes veulent alors faire comme eux et c’est ce qu’on veut: on veut que les jeunes fassent plus de sports et qu’ils adoptent le tennis.»

Le Défi du maire

Les organisateurs ont également présenté les activités connexes qui auront lieu pendant le tournoi. Le maire de Montréal, Denis Coderre, refuse rarement un défi et il profitera de la tenue du tournoi pour tenter d’en relever un de taille, soit de retourner un des puissants services de Milos Raonic. Ce «duel de titans» sera présenté le lundi 10 août, alors que le premier tour se mettra en branle.

Comme c’est devenu la norme depuis quelques années, le premier week-end, consacré aux qualifications, permettra aux gens d’accéder gratuitement au site et d’assister aux matchs sans se procurer de billet.

Le samedi, les gens sur place pourront assister à un match de hockey-balle entre des joueurs de la LNH et des joueurs de l’ATP, tandis que le dimanche, ce sont des joueurs de l’Impact de Montréal, menés par Patrice Bernier, qui livreront un match amical de soccer au tennismen sur le court central.

Le chef Stefano Faita offrira quant à lui l’expérience d’une trattoria italienne aux gens sur place, tandis que Fabienne Larouche agira cette année comme porte-parole. Elle remplace Jean-René Dufort, qui a rempli ce mandat au cours des dernières années.

Articles récents du même sujet