Sports
21:15 4 juillet 2016 | mise à jour le: 4 juillet 2016 à 21:25 Temps de lecture: 3 minutes

Une course de Formule E à Montréal en juillet 2017

Une course de Formule E à Montréal en juillet 2017
Photo: Formula E via Getty ImagesLONDON, UNITED KINGDOM - JULY 3: In this handout image supplied by Formula E Nicolas Prost (FRA), Renault e.Dams Z.E.15 during the London Formula E race on JULY 3, 2016 in Battersea Park, London, United Kingdom. (Photo by Andrew Ferraro/LAT/Formula E via Getty Images)

MONTRÉAL – Les Montréalais auront une nouvelle épreuve de sport automobile à se mettre sous la dent l’été prochain, puisque le Conseil mondial du sport automobile de la FIA a récemment approuvé la tenue d’un programme double de Formule E à Montréal les 15 et 16 juillet 2017.

Montréal sera l’avant-dernière escale du calendrier de la FE, qui en est à sa troisième saison d’existence. Le calendrier, qui comptera 12 arrêts, se mettra en branle le 9 octobre à Pékin, en Chine.

«C’est fantastique d’amener la Formule E vers de nouveaux marchés comme Montréal», a déclaré le président-directeur général de la Formula E, Alejandro Agag, par voie de communiqué.

«L’objectif de la Formule E est de faire la promotion de la course électrique et des monuments les plus emblématiques du monde — et le calendrier de la prochaine saison est de toute évidence à la hauteur de nos ambitions», a-t-il ajouté.

Dimanche, le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est réjoui de l’inscription de Montréal au calendrier officiel du 2016-17. Il a notamment indiqué que la course serait présentée sur un circuit urbain, sans donner plus de détails.

«Cette course s’inscrit dans la volonté de Montréal de faire la promotion de l’électrification des transports. Ce sera l’occasion de faire la démonstration que la performance peut aller de pair avec le développement durable. Je suis très heureux que Montréal, comme Paris, Hong Kong ou Buenos Aires, soit maintenant comptée parmi les villes hôtes de la Formule E», a déclaré M. Coderre.

La Formule E a été créée par la Fédération internationale de l’automobile (FIA) pour démontrer les capacités de la technologie de la voiture électrique par le sport automobile. Au Québec, sa popularité a été moussée par la présence de Jacques Villeneuve, qui a notamment piloté pour l’équipe Venturi pendant la saison 2015.

L’ex-champion du monde de F1, qui est âgé de 45 ans, n’avait cependant inscrit aucun point en trois manches. Il n’avait pas terminé la course d’ouverture à Pékin, a eu des problèmes lors d’un arrêt aux puits à Putrajaya et n’a pas amorcé la course de Punta del Este après avoir été victime d’un accident en qualifications.

Villeneuve avait finalement quitté Venturi en janvier dernier, citant une décision mutuelle survenue en raison d’une vision différente quant à l’avenir de l’équipe.

Articles similaires