Techno
03:30 18 décembre 2019 | mise à jour le: 18 décembre 2019 à 00:04 temps de lecture: 3 minutes

4 tendances technos de la décennie

4 tendances technos de la décennie
Photo: MétroElles ont marqué plus que toutes les autres la décennie qui s’achève et leurs effets devraient continuer à se faire sentir dans les années 2020.

Elles ont marqué plus que toutes les autres la décennie qui s’achève et leurs effets devraient continuer à se faire sentir dans les années 2020.

L’infonuagique 

En permettant à n’importe qui dans le monde d’utiliser ses ressources informatiques au lieu de construire son propre centre de données, Amazon, par l’entremise de sa division AWS, a en quelque sorte inventé en 2006 l’informatique infonuagique telle qu’on la connaît aujourd’hui. 

Le concept a fait boule de neige. Durant les années 2010, l’infonuagique a littéralement explosé. Entreprises, particuliers, gouvernements – à peu près tout le monde a adopté le modèle. Grâce à l’infonuagique, des milliers de jeunes pousses peuvent aujourd’hui se lancer rapidement dans les affaires, sans devoir investir au préalable une fortune dans des serveurs.

L’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle a fait des pas de géant durant les années 2010, grâce à des percées importantes dans l’apprentissage automatique ainsi que le stockage des données massives et grâce à l’explosion de la puissance de calcul des ordinateurs.

L’intelligence artificielle propulse nos téléphones, les haut-parleurs connectés dans nos maisons, les logiciels qui nous indiquent quel chemin emprunter pour nous rendre au travail et les services en ligne qui traduisent nos messages. Elle peut aussi guider les décisions de corps policiers, d’hôpitaux et de gouvernements. Le plus gros défi des prochaines années ne sera d’ailleurs pas seulement d’augmenter la puissance de l’intelligence artificielle, mais surtout d’améliorer l’usage qu’on en fait et de mieux prévoir ses effets avant de l’adopter. 

La plateformisation

Les années 2010 ont été marquées par l’explosion des plateformes en ligne. Les entreprises technologiques modernes n’aspirent souvent plus à offrir un produit ou un service, mais plutôt à devenir une plateforme capable de relier les autres (et de croître indéfiniment, partout dans le monde). Uber n’est pas un fournisseur de services de taxi. C’est une plateforme qui relie les consommateurs à des chauffeurs. Airbnb ne loue pas d’appartements. Elle met en contact les voyageurs et les propriétaires. 

La plateformisation a de grandes répercussions. Certaines sont positives, comme de permettre à des entreprises d’offrir leurs services à moindres coûts, mais d’autres sont négatives, puisqu’elle peut aussi nuire à des industries entières, comme celle des taxis ou des médias.

La fin de la vie privée 

Microphones partout, fuites de données massives, entreprises privées qui suivent à la trace nos moindres actions en ligne et dans la vie de tous les jours la fin de la décennie a permis de réaliser à quel point le concept de vie privée n’est plus ce qu’il était.

En raison notamment de lois qui n’ont pas suivi l’évolution technologique et d’une mentalité cherchant la croissance à tout prix, les citoyens sont de moins en moins protégés contre cette surveillance omniprésente. Reste à voir si la tendance sera renversée au cours des années 2020, ou si, au contraire, la décennie qui s’achève n’aura été qu’un aperçu de ce que l’avenir nous réserve. 

Articles similaires