Techno
20:00 13 mai 2020 | mise à jour le: 8 juillet 2020 à 10:01 temps de lecture: 4 minutes

Voyez des trucs simples pour soutenir les médias québécois sur le web

Plusieurs médias québécois et canadiens se regroupent derrière l’initiative #Nosmediaslocaux. Ce regroupement vise à sensibiliser la population, les entreprises et les gouvernements sur ce qu’on peut faire pour soutenir nos médias locaux qui perdent énormément d’argent aux mains des géants du web.

C’est une tendance qui s’en va à la hausse, de plus en plus de gens consultent le web pour obtenir leurs informations auprès des médias.

Chez francoischarron.com, nous sommes extrêmement fiers et heureux de pouvoir accueillir des centaines de milliers de visiteurs par mois et même des millions par moment. Nous vous remercions d’ailleurs profondément de votre fidélité et la confiance que vous nous accordez.

Seulement, pour certains, des chiffres comme ceux-ci signifient que les sites web roulent sur l’or. On aimerait bien, mais la réalité est tout autre.

Pour offrir du contenu de qualité, et ce entièrement gratuitement, il faut évidemment une entrée d’argent. Celle-ci provient massivement de la publicité, mais encore faut-il que les revenus publicitaires reviennent dans les poches des médias d’ici plutôt que chez les géants du web.

C’est pourquoi les médias québécois, petits et gros, se rallient derrière l’initiative #Nosmediaslocaux.

#Nosmediaslocaux regroupement médias québécois canadiens

 

Francoischarron.com se joint à plusieurs médias dans l’initiative #Nosmediaslocaux.

Qu’est-ce qu’on peut faire pour aider les médias québécois sur le web?

Francoischarron.com est donc fier de se joindre au projet #Nosmediaslocaux qui réunit de grands médias locaux tels que Radio-Canada, Bell Media, Cogeco Media ou encore Québecor ainsi que des médias régionaux de tous les coins du Québec et du Canada.

Ce regroupement vise à rappeler la réalité économique qui sévit sur le web pour les médias.

Puisque les gens se tournent davantage sur le web, forcément les annonceurs aussi, alors que 59% des investissements publicitaires sont faits sur internet.

86% de ses investissements publicitaires sont faits sur Facebook et Google et seulement 14% sont investis dans les médias locaux.

Allez voir le nombre de médias dans le répertoire du mouvement #Nosmediaslocaux et vous comprendrez que la pointe de tarte est petite pour soutenir l’ensemble des médias.

Qu’est-ce qu’on peut donc faire pour aider les médias locaux?

  1. Consulter de l’information de médias locaux pour les aider à rayonner.
  2. Suivre, aimer, commenter, partager les articles sur les médias sociaux pour augmenter leur portée.
  3. Enlever notre bloqueur de publicité qui prive les médias de revenus.
  4. Investir et placer des budgets publicitaires directement auprès des médias locaux.

Oui, c’est fatigant de la publicité et dans un monde idéal on n’en voudrait pas, mais il faut se rappeler qu’elle sert expressément à financer les sites que l’on aime tant et qui nous fournissent de l’information et du divertissement totalement gratuitement.

Nous vous invitons donc à aller voir l’initiative et tous les médias qui en font partie, afin de donner un coup de pouce à nos talents d’ici.

En savoir plus sur l’initiative #Nosmediaslocaux

Articles similaires