Techno
14:36 13 août 2014 | mise à jour le: 15 août 2014 à 11:58 temps de lecture: 2 minutes

Twitter lance ses publicités vidéo

Facebook ne sera plus la seule plateforme sociale majeure à diffuser des vidéos promotionnelles puisqu’un autre réseau social de taille vient d’annoncer le même programme: Twitter.

twtvideo2

Dans un article de blogue de ce mardi, la plateforme de microblogging dévoile qu’après des mois de tests intenses d’intégration de vidéos dans les tweets, elle va présenter des vidéos publicitaires dans le fil d’actualité de tous ses utilisateurs.

Les tests ont montré que les vidéos natives incluses dans les tweets (exemple de la NBA: cliquez ici) génèrent plus d’engagement et de vues que les autres (sous forme de liens par exemple). Ce qui paraît après tout assez logique. C’est comme si dans cet article j’intègre une vidéo Youtube, elle recevra plus de vues que si je mets juste un lien vers cette vidéo.

On peut s’en douter par contre, cette petite nouveauté subtile risque de faire plus l’affaire des marques que celle des utilisateurs de Twitter… Les vidéos promotionnelles vont être un fantastique outil de marketing supplémentaire qui sera chargé au Coût Par Vue (CPV) aux entreprises.

Mais pour ceux qui sont de l’autre côté… vous, moi, l’utilisateur lambda? Mouin… Heureusement, consolons-nous comme nous le pouvons, ces vidéos ne démarreront pas automatiquement comme c’est actuellement le cas sur Facebook. Il faudra que l’utilisateur clique ou tapote sur son écran afin que la vidéo démarre. Ce sera donc légèrement moins intrusif et c’est toujours ça de gagné.

L’annonceur lui, sera bien content car il sera chargé seulement si la personne regarde volontairement la publicité.

twitter video

En conclusion, il s’agit d’une nouveauté de taille chez Twitter, mais pas la meilleure pour ses utilisateurs, au contraire. Par contre, on peut laisser une chance à ce réseau social à qui tous les observateurs ont mis la pression depuis des années afin qu’il rentabilise enfin son audience. Finalement, on y est, et on peut se dire que si l’argent rentre chez Twitter, au bout du compte, c’est l’utilisateur qui sera gratifié de nouvelles fonctionnalités dans les mois à venir.