Blogue Décrypto
09:25 15 juin 2019

La crypto de Facebook torpillée par… le patron de Twitter

La crypto de Facebook torpillée par… le patron de Twitter
Photo: Drew Angerer/Getty ImagesLe président-directeur général de Twitter, Jack Dorsey.

Voilà une sortie médiatique on ne peut plus «anti-Facebook» signée Jack! Connu pour être le PDG de Twitter, Jack Dorsey est également à la tête de la société de paiements Square. Société à laquelle il vient de donner un virage crypto, en formant une équipe dédiée au développement du réseau Bitcoin au sein de laquelle il a notamment recruté un ancien ingénieur informatique de Google.

Mais revenons à nos moutons. Interrogé par le webzine Quartz sur l’avenir de la finance, Jack Dorsey a brossé les tendances lourdes qu’il entrevoyait pour les systèmes financiers avec un développement naturel, selon lui, de voir Internet se doter de sa propre devise.

«Le fait d’avoir une monnaie mondiale native sur Internet permettra à des entreprises comme la nôtre d’agir plus rapidement et d’atteindre un plus grand nombre de personnes», a indiqué le patron de Square, espérant que cette seule devise numérique enlève les barrières sur les marchés mondiaux.

Il a alors inévitablement été amené à s’exprimer sur le projet de cryptomonnaie de Facebook, censée être dévoilée ce mardi 18 juin, et qui se rapproche le plus de cette description d’une monnaie d’Internet.

Constatant qu’il n’y avait eu pour l’heure que des rumeurs, Jack Dorsey a concédé qu’il était difficile de prononcer un avis éclairé sur le sujet, prenant toutefois soin de rappeler que, fondamentalement, Internet reste une entité non contrôlée par une entreprise ou un gouvernement.

«C’est ce que je voudrais aider à réaliser. J’espère que toutes les entreprises privées pourront comprendre l’intérêt de disposer d’une monnaie qui n’est pas émise par un état et donc accessible à tous, sans limite ni restriction imposée par aucune autorité», a insisté le cofondateur de Twitter.

Il est vrai qu’il existe déjà quelque chose ressemblant à s’y méprendre à cette image idéalisée d’ «argent du web»: le bitcoin. Une opinion que Jack Dorsey partage volontiers, lui qui considère le bitcoin assure n’avoir vu aucune autre cryptomonnaie capable de la défier.

«C’est la meilleure candidate. Ses principes sont assez purs, sa création reposant sur un bien public. Et le fait que ce soit déflationniste, incitant à l’épargne plutôt qu’à la dépense, est à mon sens un avantage face à notre façon de consommer», a-t-il exposé.

Pourtant, comme les économistes ne manquent jamais de le faire remarquer, la valeur du bitcoin est si instable que cela en fait un très mauvais moyen de paiement.

Un bienfait du bitcoin selon Jack Dorsey, puisque sa valeur pouvant augmenter soudainement, cela pousserait le consommateur à mettre en perspective l’acte d’achat d’un bien ou d’un service.

«Ai-je vraiment besoin de ça? Donc, d’un point de vue psychologique, je pense que c’est intéressant», estime le PDG de Square.

D’ailleurs, Dorsey rappelle que la passion de la communauté qui fait vivre la blockchain Bitcoin, «rêve pour les cryptographes depuis 30 ou 40 ans». Il ne reste plus à ces développeurs qu’à le rendre largement utilisable.

«Et je pense qu’ils le font avec les bons principes, je pense qu’ils le font avec les principes d’Internet du fait de créer un monde connecté où tout le monde peut participer et où tout le monde a un accès égal», ponctue le patron de Twitter dans un subtil et dernier pieds de nez à Facebook.

 

Des questions, remarques ou suggestions ?
N’hésitez pas à me contacter par mail en cliquant ici
et sur les réseaux sociaux via @francois_remyFranRemy ou francoisremy