Uncategorized

2 enfants attaqués par un chien: pas d’accusation, confirme le DPCP

MONTRÉAL — Aucune accusation ne sera portée à la suite d’une attaque de chien survenue en août dernier à Montréal-Nord, lors de laquelle deux enfants ont été blessés gravement.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a fait connaître cette décision lundi.

La famille avait accepté l’été dernier d’héberger temporairement un chien massif appartenant à une de leurs connaissances.

Dans la matinée, à l’intérieur de l’appartement, le chien aurait d’abord attaqué et mordu une fillette de 4 ans, lui infligeant d’importantes blessures à la tête.

La famille n’aurait pas contacté les policiers à ce moment, mais aurait réussi à enfermer l’animal à l’intérieur de l’appartement. La fillette aurait été conduite à l’hôpital par des proches peu après l’attaque. Vers 15 h, le chien serait parvenu à sortir à l’extérieur de l’appartement pour une raison qui demeure inconnue. Il aurait aussitôt attaqué un gamin de 7 ans, le frère de la fillette, lui causant une blessure très importante à un bras. 

L’animal avait été pris en charge par la police le jour même.

Lundi, le DPCP a indiqué que la procureure qui a procédé à l’analyse du dossier transmis par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a informé les proches des personnes blessées qu’elle n’était pas en mesure de démontrer la commission d’une infraction criminelle.

La Presse canadienne