Uncategorized

Pointe-Claire subventionne l’achat de produits d’hygiène réutilisables

Pointe-Claire subventionne l’achat de produits d’hygiène réutilisables
Photo: THE CANADIAN PRESS/AP, Rich Pedroncelli

POINTE-CLAIRE, Qc — La Ville de Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal, lance un projet-pilote qui vise à subventionner l’achat par les résidents de couches, de produits d’hygiène féminine et de produits d’incontinence réutilisables.

La Ville affirme qu’une telle initiative est une première au Québec.

Les remises prévues peuvent atteindre la somme de 200 $ pour les couches lavables, les couches pour la piscine lavables, les sacs perméables et le matériel de fabrication pour les couches. Pour obtenir la subvention, il suffit de présenter l’original de la facture d’achat datant de moins de six mois de même que le certificat de naissance de votre enfant.

La subvention peut atteindre 100 $ pour les culottes, les coupes et les couches menstruelles, les serviettes hygiéniques lavables, les applicateurs de tampons réutilisables, les sous-vêtements et les protections lavables pour fuites urinaires et incontinence, les sacs perméables, le matériel de fabrication pour les sous-vêtements et les protections pour fuites urinaires et incontinence. Dans ce cas, pour obtenir la subvention, il faut présenter l’original de la facture d’achat datant de moins de trois mois.

Le formulaire disponible en ligne doit être rempli puis remis au comptoir multiservices de l’hôtel de ville avec la carte MULTI, la facture originale ainsi que le certificat de naissance dans le cas des couches lavables.

Le maire de Pointe-Claire, John Belvedere, explique que la direction de la municipalité de quelque 31 500 habitants souhaite offrir aux citoyens des occasions de détourner des déchets destinés au site d’enfouissement.

La Ville signale qu’un enfant utilisera environ 6000 couches jusqu’à la propreté et que les couches jetables sont composées de plastique issu du pétrole et de cellulose issue du bois. Pour un enfant, cela représente un demi-baril de pétrole et quatre arbres et demi.

Une couche lavable équivaut à environ 300 couches jetables.

 

La Presse canadienne