Uncategorized

Tanguay participe au Championnat LOTTE, rêve de participer aux JO

Au quotidien, Anne-Catherine Tanguay se concentre sur sa progression en tant que golfeuse professionnelle. Mais lorsqu’elle prend une pause de son horaire chargé qui comprend l’entraînement, la tenue d’un journal de bord ainsi que des analyses, elle songe à ses objectifs — dont certains sont très ambitieux.

La Québécoise participe au Championnat LOTTE qui s’est mis en branle mercredi, en compagnie de ses compatriotes Brooke Henderson, de Smiths Falls, en Ontario, Alena Sharp, de Hamilton, Jaclyn Lee, de Calgary, et Brittany Marchand, d’Orangeville, en Ontario.

Tanguay est la troisième golfeuse canadienne la mieux classée au monde, derrière Henderson (no 20) et Sharp (no 39). Même si elle ne porte pas tellement attention au classement mondial, Tanguay est consciente qu’elle doit poursuivre son ascension du 90e échelon afin d’atteindre ses objectifs de carrière.

«Cette saison, je crois que le plus important c’est de me concentrer sur le processus, plutôt que les résultats, a confié Tanguay, qui est arrivée à Oahu, à Hawaii, dimanche en vue du tournoi. J’ai l’impression que mon classement est davantage le reflet des efforts que je déploie afin d’atteindre mes objectifs.»

Son prochain objectif? Représenter le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Les 15 meilleures golfeuses au monde seront admissibles au tournoi des JO, lequel opposera 60 participantes, et un quota limite de quatre représentantes d’un même pays a été établi. Au-delà du top-15, les joueuses se qualifieront en fonction de leur classement mondial, avec un maximum de deux laissez-passer par pays pour ceux qui n’ont pas deux joueuses ou plus parmi le top-15 mondial. La phase de qualification olympique se terminera le 29 juin 2020.

«C’est tout nouveau, et j’ai l’impression que ça ne fait pas encore partie de notre culture dans le golf, contrairement à d’autres sports où l’enjeu principal est de participer aux Jeux olympiques, a expliqué Tanguay. C’est plus important pour nous de participer aux tournois majeurs, de gagner des tournois majeurs. J’ai commencé à m’y intéresser davantage l’an dernier, et d’autres golfeuses commencent à faire la même chose.»

Tanguay avait hâte de fouler les allées du club de golf Ko Olina, où est présenté le Championnat LOTTE. Elle aime la configuration du parcours, et elle s’est préparée pendant toute la semaine aux conditions venteuses prédominantes sur cette île de l’archipel hawaiien.

«C’est la troisième fois que j’y participe, donc le vent n’est plus une surprise, a-t-elle évoqué, en précisant qu’elle consulte rarement son carnet de notes. J’ai pratiqué mon élan lorsque ma balle repose dans une pente, mais le vent est un facteur incontournable. Je voulais seulement aborder ce tournoi en sachant que j’étais prête.»

John Chidley-Hill, La Presse canadienne