Uncategorized

Une autre mobilisation à venir contre les changements climatiques

Une autre mobilisation à venir contre les changements climatiques
Photo: MARTIN OUELLET-DIOTTE / AFPUne grande marche contre les changements climatiques est prévue le 27 avril.

MONTRÉAL — Une autre grande marche en faveur de mesures plus musclées pour contrer les changements climatiques aura lieu, le samedi 27 avril, et les grandes organisations syndicales invitent leurs membres à être de la partie.

Cette marche clôturera la Semaine de la Terre. Elle prendra place dans le cadre du mouvement lancé l’automne dernier et inspiré par la jeune Suédoise Greta Thunberg. Elle est notamment organisée par le groupe La Planète s’invite au parlement.

À Montréal, trois points de départ sont prévus pour cette Grande Manifestation de la Semaine de la Terre: le parc Lafontaine, le parc Laurier et la Place des festivals. Le départ de la marche se fera à 14h jusqu’au pied du mont Royal.

Dans un communiqué conjoint, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) invitent leurs membres à y participer.

«On ne peut pas faire fi de cette urgence-là. C’est un mouvement qui a été initié par des citoyens et beaucoup par des jeunes. Et la CSQ est beaucoup en éducation. Pour nous l’environnement, l’écocitoyenneté fait partie de nos valeurs», a justifié en entrevue Anne Dionne, deuxième vice-présidente de la CSQ, responsable des dossiers environnement et jeunes.

«Il n’y a pas d’avenir ni d’économie sur une planète morte, comme il n’y a pas d’emplois sur une planète morte. Pour nos organisations, la transition énergétique est inévitable, mais elle doit être planifiée et inclure tous les acteurs de la société civile. Il faut réaliser une transition juste pour tous», écrivent les dirigeants syndicaux dans leur déclaration commune en prévision de la marche.

Les syndicats seront fort occupés par des manifestations, ces jours-là, puisque le 28 avril est le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail — que les organisations syndicales soulignent, traditionnellement — et le 1er mai, la Journée internationale des travailleurs — qui sera soulignée cette année lors d’événements plus régionaux.

Lia Lévesque, La Presse canadienne