Uncategorized

L’approvisionnement permet désormais des heures d’ouverture normales à la SQDC

L’approvisionnement permet désormais des heures d’ouverture normales à la SQDC
Photo: (Photo: Flambeau de l'Est – Delphine Bergeron)

MONTRÉAL — Comme prévu, la production de cannabis se rapproche de la demande, au point où les succursales de la SQDC auront désormais des heures d’ouverture commerciales normales à compter de lundi et de nouvelles succursales s’ajouteront au réseau prochainement.

La Société québécoise du cannabis a en effet annoncé jeudi que ses succursales seront maintenant ouvertes de 10h00 à 18h00 les lundi, mardi et mercredi, jusqu’à 21h00 les jeudi et vendredi et de 10h00 à 17h00 les fins de semaine.

Par ailleurs, le 22 mai prochain, une nouvelle succursale ouvrira ses portes à Gatineau, portant finalement à 15 le nombre d’établissements ayant pignon sur rue dans le réseau, ce qui était l’objectif de départ.

Le réseau sera porté à 43 succursales d’ici au 31 mars prochain, selon le plan de déploiement de la SQDC, mais à court terme six succursales doivent ouvrir leurs portes dans les prochaines semaines, soit à Sainte-Agathe-des-Monts, à Granby, sur le chemin Queen-Mary à Montréal, à Saguenay, à Sherbrooke et à Châteauguay.

La Société reconnaît toutefois que l’approvisionnement n’a pas encore atteint le niveau souhaité, mais les quantités sont désormais suffisantes pour pouvoir maintenir les succursales ouvertes sept jours par semaine.

Avant même l’ouverture des premières succursales, l’ex-président et directeur général de la Société des alcools du Québec, Alain Brunet, avait reconnu qu’il ne s’attendait pas à un approvisionnement suffisant avant le troisième trimestre d’exploitation.

Durant les premiers mois d’opération, la SQDC peinait à fournir de 15 à 20 produits et n’ouvrait ses portes que du mercredi au dimanche. Dans un communiqué diffusé jeudi, la Société affirme avoir accès désormais à des quantités suffisantes pour ouvrir sept jours sur sept et offrir sur une base continue de 40 à 60 produits et prévoit en ajouter avec l’arrivée de nouveaux producteurs.

La Presse canadienne