Uncategorized

Aleksander Barkov est encore amer du résultat de la dernière saison

Aleksander Barkov est encore amer du résultat de la dernière saison
Florida Panthers center Aleksander Barkov (16) speaks during NHL hockey media day on Thursday, Sept. 12, 2019, in Sunrise, Fla. (AP Photo/Brynn Anderson)

SUNRISE, Fla. — Le joueur de centre des Panthers de la Floride Aleksander Barkov a ressenti beaucoup d’angoisse au cours de la saison morte.

Malgré des statistiques personnelles phénoménales, Barkov n’a pas apprécié faire la rétrospective de la dernière saison — et regarder le hockey à la télévision ne l’a pas aidé à se sentir mieux.

Les Panthers ont raté les séries éliminatoires pour la troisième saison de suite et cela a coûté le poste de l’entraîneur-chef Bob Boughner. Les déboires de l’équipe ont aussi poussé le gardien de but Roberto Luongo vers un départ à la retraite.

Et bien que leurs remplaçants soient bien respectés — l’entraîneur Joel Quenneville, qui a remporté trois titres en Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago; et Segei Bobrovsky, l’un des meilleurs gardiens du marché des agents libres en 2019 — Barkov n’a pas oublié la raison de leur venue.

«Vous ne voulez jamais que quelqu’un quitte votre équipe, se fasse congédier ou soit échangé, a déclaré Barkov, lors de la journée des médias, jeudi, au BB&T Center. Vous vous regardez dans le miroir et vous vous demandez ce que vous auriez pu mieux faire pour que cela ne se reproduise pas.»

On a demandé à Barkov s’il avait regardé les Blue Jackets de Columbus lors des séries éliminatoires la saison dernière en pensant que leur gardien, Bobrovsky, signerait avec les Panthers quelques semaines plus tard.

«Il y avait beaucoup de rumeurs, mais je ne pensais pas qu’il serait notre gardien, a admis Barkov. J’étais juste en train de regarder le hockey et d’apprécier ça, mais j’étais aussi (en colère) de ne pas participer aux séries.»

Barkov, qui a célébré 24 printemps plus tôt ce mois-ci, a fait sa part. Il a mené les Panthers avec 96 points, il a obtenu sa première participation au match des étoiles de la LNH et a remporté le trophée Lady Byng, remis au joueur considéré comme ayant le meilleur esprit sportif tout en conservant des performances remarquables sur la glace.

De plus, Barkov, qui a disputé les 82 matchs de sa première saison en tant que capitaine des Panthers, a atteint un sommet en carrière en matière de buts (35) et d’aides (61). Il a terminé cinquième pour le trophée Selke, remis au meilleur attaquant défensif, et 16e pour le trophée Hart, remis au joueur par excellence de la LNH.

Barkov a gagné le respect de ses coéquipiers de longue date tels que le défenseur Aaron Ekblad, ainsi que de ceux qui viennent de rejoindre l’équipe cette année, une liste qui inclut Bobrovsky.

«Je ne pense pas que ‘Barky’ va sortir et crier après les gars, a soutenu Ekblad lorsqu’il a été interrogé sur le travail de Barkov. Mais il est le meilleur leader sur glace que je connaisse et il est également un excellent leader hors glace, car plus tu le vois travailler, plus tu veux travailler aussi.»

L’éthique de travail de Barkov, son souci du détail et son envie d’en faire toujours plus — toutes ces qualités ont attiré l’attention de Bobrovsky.

«Ça fait toute la différence quand votre capitaine est aussi votre gars le plus travaillant, a reconnu Bobrovsky. C’est un excellent joueur à tous les niveaux.»

The Associated Press