Uncategorized

Un député dépose une plainte contre New Brunswick Proud

Un député dépose une plainte contre New Brunswick Proud
Photo: IStock PhotosUn député du Nouveau-Brunswick a déposé une plainte contre les activités d'un groupe en ligne antilibéral.

FREDERICTON — Un député du Nouveau-Brunswick a déposé une plainte auprès de la commission des élections provinciales contre les activités d’un groupe en ligne antilibéral ayant des liens avec des organisations similaires à travers le pays.

Robert McKee a déclaré mardi qu’il avait demandé à Élections Nouveau-Brunswick de mener une enquête sur les activités du tiers parti enregistré New Brunswick Proud (Nouveau-Brunswick Fier) lors des élections provinciales de 2018.

New Brunswick Proud entretient des liens avec d’autres groupes d’action politique en ligne opposés libéraux et proches de la droite qui portent des noms similaires, tels que Québec Fier, Ontario Proud et Canada Proud.

Dans sa plainte, M. McKee demande à la commission des élections de mener une enquête sur le groupe pour différents motifs, notamment pour s’être soi-disant mal identifié dans de la publicité électorale et pour une possible collusion avec le Parti progressiste-conservateur provincial.

Le député libéral de Moncton-Centre a souligné le rapport de dépenses électorales de New Brunswick Proud, qui indique que le budget total du groupe, qui s’est élevé à 12 000 $, provenait de deux organisations établies en Alberta: la Manning Foundation et l’organisation propétrole Modern Miracle Network.

Les représentants de New Brunswick Proud et du Parti progressiste-conservateur de la province n’étaient pas immédiatement disponibles pour commenter.

Le porte-parole d’Élections Nouveau-Brunswick, Paul Harpell, a confirmé que la directrice générale des élections, Kimberly Poffenroth, avait reçu la plainte et qu’elle analyserait les rapports financiers de New Brunswick Proud.

La Presse canadienne