Uncategorized

Les Carabins gagnent la Coupe Uteck 38-0 et accèdent à la Coupe Vanier

MONTRÉAL — Le vent et le froid glacial qui prédominaient en Nouvelle-Écosse samedi ont contraint les Carabins de l’Unversité de Montréal et les Axemen de l’Université Acadia à revoir leur plan de match pour la Coupe Uteck. Il n’en fallait pas plus pour être témoin de l’éclosion du demi-offensif montréalais Reda Malki.

Malki a récolté plus de 150 verges de gains et inscrit deux touchés au sol pour permettre aux Carabins de blanchir les Axemen 38-0 samedi après-midi, les qualifiant du même coup pour la Coupe Vanier.

Cette performance a permis à Malki d’être nommé le joueur offensif du match. Un honneur qui a paru surprendre le principal intéressé.

«Je revenais d’une blessure, et j’ai sauté sur l’opportunité qu’on m’a offerte. Comme je l’ai dit, merci à la direction, merci aux entraîneurs, et merci à tout le monde», s’est exclamé Malki après sa performance.

Pour sa part, Jean-Sébastien Bélisle, qui avait subi la défaite avec les Carabins à la Coupe Vanier en 2015, a été nommé le joueur défensif du match, après avoir notamment réalisé une interception.

«Vous savez, on travaille fort tous les jours et ç’a fonctionné, surtout au cours des trois derniers matchs. J’aimerais remercier tous les gars sur le front défensif, dans la tertiaire, les secondeurs», a mentionné Bélisle.

Il s’agissait aussi de la deuxième conquête de la Coupe Uteck de l’histoire des Carabins, et de leur première en cinq ans, puisqu’ils avaient disposé des Bisons de l’Université du Manitoba 29-26 en demi-finales du championnat de football universitaire canadien au CEPSUM le 22 novembre 2014. 

Les Carabins ne pourront toutefois pas vivre une reprise de la Coupe Vanier de 2014, alors qu’ils avaient disposé des Marauders de l’Université McMaster à l’arraché 20-19. Dans l’autre demi-finale, les Dinos de l’Université de Calgary ont eu raison des Marauders 30-17, remportant la Coupe Mitchell et rejoignant les Carabins en finale canadienne.

La formation de l’entraîneur-chef Danny Maciocia aura également l’opportunité de tourner la page sur sa décevante défaite de 26-23 subie contre les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique à la Coupe Vanier en 2015.

Morand, la bougie d’allumage

La première demie a été l’histoire de Louis-Philippe Simoneau. Le botteur des Carabins a réussi deux placements en plus d’un simple pour permettre aux Montréalais de retraiter au vestiaire à la mi-temps avec une avance de 7-0.

Entre-temps, le quart no 1 des Carabins, Frédéric Paquette-Perreault, n’a pas connu le début de match escompté. Sa journée de travail s’est d’ailleurs terminée vers la mi-temps en raison d’une possible blessure, ce qui a contraint Maciocia à envoyer le réserviste Dimitri Morand dans la mêlée au début du troisième quart.

Loin d’être intimidé, Morand s’est amené dans la rencontre et a immédiatement taillé la défensive des Axemen en pièces.

Morand a d’abord effectué une course d’une verge jusque dans la zone des buts pour inscrire le premier touché du match. C’était alors 14-0 pour les Montréalais.

Le quart des Carabins a remis ça quelques minutes plus en tard en couronnant une séquence à l’attaque avec une passe de 17 verges du côté gauche du terrain vers Kevin Kaya pour le majeur, portant la marque à 21-0.

Après le troisième placement du match de Simoneau, Malki a couronné le troisième quart en réalisant une course de 16 verges jusque dans la zone payante pour porter le pointage à 31-0.

Les hommes de Maciocia n’ont plus jamais regardé derrière par la suite, et Malki a enfoncé le clou final dans le cercueil des Axemen en réussissant son deuxième majeur du match.

Les joueurs des Carabins prendront maintenant la direction du PEPS de l’Université Laval, où ils participeront au match de la Coupe Vanier le week-end prochain.

La Presse canadienne