Uncategorized
10:50 1 avril 2020 | mise à jour le: 5 avril 2020 à 00:02

De nouvelles mesures pour restreindre les déplacements

De nouvelles mesures pour restreindre les déplacements
Photo: Philippe Ruel/MétroFrançois Legault

MONTRÉAL — À compter de midi mercredi, des points de contrôle additionnels seront déployés aux abords et à l’intérieur de quatre nouvelles régions du Québec pour protéger les populations contre la COVID-19.

Le ministère de la Sécurité publique du Québec annonce qu’il s’agit de la région de l’Outaouais, des municipalités régionales de comté d’Antoine-Labelle et d’Argenteuil dans les Laurentides, des territoires d’Autray, de Joliette, de Matawinie et de Montcalm dans Lanaudière, et de l’agglomération de La Tuque, en Mauricie.

Le gouvernement du Québec signale que ces mesures ne visent pas l’obtention et la distribution de soins et de services de santé et essentiels.

Le ministère signale que les déplacements seront contrôlés sur une base aléatoire par les forces policières qui assurent la patrouille sur ces territoires: la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Gatineau et le Service de sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

Il y a quatre jours, lorsqu’une interdiction d’accès aux régions du Nord et de l’Est-du-Québec a été implantée, ce sont des barrages policiers qui ont été érigés.

Les points de contrôle ont alors été dressés à compter de 16h00, samedi, sur les routes menant au Bas-Saint-Laurent, à l’Abitibi-Témiscamingue, à la Côte-Nord, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, à la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, au Nord-du-Québec, aux Terres Cris du Québec et au Nunavik.

D’autres points de contrôle ont été érigés aux limites de l’Ontario et de l’Abitibi-Témiscamingue, afin de limiter les déplacements pour cette région qui est présentement en confinement. Des points de contrôle sont aussi en place entre le Québec et le Nouveau-Brunswick et entre le Québec et Terre-Neuve-et-Labrador.

De plus, des contrôles routiers sont en cours à différents endroits stratégiques le long de la frontière entre le Québec et les États-Unis afin de sensibiliser les voyageurs aux mesures gouvernementales actuelles.

Le ministère de la Sécurité publique demande à toute personne d’éviter de se déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre, sauf en cas de nécessité. Les déplacements devraient se limiter à des motifs médicaux ou de travail, dans un contexte où le télétravail n’est pas possible.

 

Jean-Philippe Denoncourt, La Presse canadienne

Articles similaires