Uncategorized
15:06 6 novembre 2015 | mise à jour le: 6 novembre 2015 à 15:06 temps de lecture: 3 minutes

Encore plus de ruelles vertes dans MHM

Encore plus de ruelles vertes dans MHM
Photo: Collaboration spéciale Mélanie Dusseault

Les ruelles vertes continuent de se multiplier sur le territoire de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM). Cet été, cinq nouveaux aménagements ont été réalisés portant ainsi leur nombre à 31, et cinq autres sont dans les cartons pour l’an prochain.

Depuis 2011, l’arrondissement a investi plus de 247 500 $ dans la réalisation de ruelles vertes et a l’intention de poursuivre dans cette voie.

«Chaque année, nous prévoyons une somme maximale de 100 000 $ dans notre budget pour ce type de projets. Les investissements varient en fonction du nombre de demandes présentées. Pour 2015, le montant représente 67 500 $», indique Réal Ménard, maire de l’arrondissement de MHM.

Les citoyens sont de plus en plus sensibilisés aux bienfaits des ruelles vertes. Elles permettent de combattre les îlots de chaleur, de créer des espaces conviviaux, d’améliorer le couvert végétal, d’embellir l’espace public, etc.

Tous les projets émanent d’ailleurs de la communauté. Les résidents doivent former un comité, soumettre leur demande à l’éco-quartier et s’engager à entretenir les installations réalisées.

L’appui favorable des résidents sondés est requis dans une proportion de 80 %, dont 30 % de la part de propriétaires. Le tout, pour assurer la pérennité du projet.

«De notre côté, nous analysons, accompagnons et soutenons les gens dont les demandes ont été retenues», explique Christelle Kouotze, coordonnatrice du volet Nature en ville de l’éco-quartier de MHM.

Popularité
Déjà cinq nouveaux projets ont été déposés auprès de l’éco-quartier en vue de l’année prochaine.

«Le phénomène est en effervescence et c’est très bien ainsi. Ce sont des initiatives que nous appuyons et continuerons d’appuyer», souligne Éric Alan Caldwelll, conseiller du district Hochelaga.

Les projets de 2015 ont été réalisés dans chacun des districts de l’arrondissement. Deux dans Hochelaga (ruelle Létourneux et ruelle Sansregret), un dans Maisonneuve – Longue-Pointe (ruelle de Rouen), un dans Louis-Riel (ruelle Léon-Derome) et un dans Tétreaultville (ruelle des Générations).

Les aménagements comprennent des bacs de plantation, des bandes végétalisées, des jeux au sol, de nouveaux arbres, des cabanes ou nichoirs à oiseaux, des murales, ainsi que l’ajout de plusieurs vivaces selon les espaces à la disposition des citoyens et les choix faits par ceux-ci.

Avec ses 31 ruelles vertes, MHM peut se targuer d’être un arrondissement de plus en plus vert et de développement durable, croit le maire Ménard.

«Nous avons des mesures en place pour prendre soin de notre environnement. La collecte des résidus alimentaires, le recyclage, le verdissement des carrés d’arbre, notre concours d’embellissement et notre brigade propreté n’en sont que quelques exemples. La question environnementale est très importante pour les élus.»

En plus de poursuivre ces initiatives, la conseillère du district de Maisonneuve – Longue-Pointe, Laurence Lavigne Lalonde, aimerait bien que le verdissement des terre-pleins des grandes artères de l’arrondissement devienne monnaie courante.

Les terre-pleins de la rue Hochelaga y gagneraient beaucoup, estime-t-elle. C’est un dossier sur lequel il faudrait se pencher, conclut la conseillère municipale.