Josie Desmarais / Métro Valérie Plante et Denis Coderre.

Alors que le maire sortant Denis Coderre s’est moqué mercredi de la proposition de Projet Montréal visant à ajouter une ligne rose dans le réseau du métro, son adversaire, Valérie Plante, a réagi jeudi en jugeant son comportement «épouvantable».

«Mon adversaire rit des Montréalais qui n’arrivent pas à entrer dans le métro le matin et qui voient des autobus leur passer dans le visage avant qu’ils ne puissent entrer, a clamé l’aspirante mairesse. Je trouve ça épouvantable qu’il rit des gens qui sont pris dans le trafic.»

La veille, le maire sortant avait accusé sa concurrente d’entretenir «de faux espoirs». «Je pense qu’Yves Ryan [ancien maire de Montréal-Nord] va se retourner dans sa tombe parce qu’il a attendu 38 ans avant d’avoir un métro, on le lui a promis, et ce n’est jamais arrivé. À un moment donné, il faut être réaliste», avait-il lancé. Mettant en avant sa volonté de prolonger la ligne bleue vers Anjou, Denis Coderre avait indiqué qu’il «n’inventera pas d’autre couleur». «On ne mettra pas nos lunettes roses, avait-il déclaré, précisant que «le festival Juste pour rire est fini».

En réponse, Valérie Plante a réclamé «une conversation sérieuse, dans le respect, entre adultes». «Les Montréalais le disent clairement, le trafic, la congestion et la difficulté de prendre le transport collectif est un problème. C’est ça, une campagne électorale : il faut mettre sur la table des enjeux qui touchent les Montréalais et amener des propositions. Moi, c’est ce que je fais.»

Un REM vers l’est ?
Sur les réseaux sociaux, un autre acteur d’importance a également fait son incursion dans le débat. En réponse à un message de Denis Coderre, affirmant que «ligne rose rime avec lunettes roses», l’homme d’affaires Alexandre Taillefer a mis de l’avant «une expansion du REM [NDLR:Réseau électrique métropolitain, projet mis de l’avant par la Caisse de dépôt et placement du Québec] vers l’est». «Il n’y a pas photo, a-t-il affirmé. La capture foncière et la densification possible sont énormes».

Dans un échange de courriels avec Métro, le fondateur de Téo Taxi a indiqué n’avoir «aucun plan» en sa possession pour le prolongement de ce train électrique. «[Je suis] un citoyen qui croit que le REM est une meilleure option: 50% moins cher à bâtir et 50% moins cher à opérer.»

Valérie Plante s’est montrée ouverte à ouvrir le débat. «Je ne sais pas qui est au courant de ce projet, mais tant mieux si on en parle, a-t-elle admis. Il y a réellement des problèmes de transports et de congestion sur l’ile de Montréal. Je n’ai pas envie de passer ces problèmes sous le tapis.»

Interrogé sur ce sujet, Denis Coderre n’a pas voulu s’avancer, indiquant qu’il attendait d’abord la réalisation de cette première phase.

Avec François Lemieux

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!