Archives Métro La place des Festivals du Quartier des spectacles

La parole est à Daniel Siret, chercheur en architecture et coorganisateur du deuxième Congrès international sur les Ambiances.

De quoi parle-t-on dans un congrès comme celui-ci?
On parle de la ville, de l’architecture, du cadre de vie, d’une manière qui n’est pas seulement visuelle, mais aussi par exemple sonore, olfactive, thermique. On peut ainsi avoir une approche technique, sociale ou historique de la ville à travers les sens. Le congrès permet à un réseau de chercheurs, d’artistes et d’architectes de faire part de leurs connaissances. Plusieurs conférences, présentations orales ou vidéo et différents ateliers sont au programme.

Comment définir Montréal en termes d’ambiance?
C’est une ville ouverte dans tous les sens du terme, que ce soit en termes d’organisation de l’espace ou d’ouverture des gens qui l’habitent. C’est une ville accommodante, conviviale, informelle, bref cool. D’un point de vue sensoriel, on pourrait la qualifier de dynamique, en raison des variations climatiques, mais c’est aussi une ville verte où l’air est presque agréable à respirer. Bref, c’est vraiment une ville très agréable.

Que devrait-on importer comme idées relatives à l’ambiance?
Il est très difficile de dire s’il y a des idées en matière d’ambiance que l’on peut importer. D’abord, peut-on créer une ambiance? Il faut venir au congrès. Plusieurs personnes iront notamment y expliquer la transformation de certains quartiers, par exemple le Quartier des spectacles. Pour de plus amples informations sur le congrès, visitez le site du congrès.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!