Yves Provencher/Métro Marco Lauzon, créateur du jeu Sakujo

Un nouveau venu enrichit la page Jeux de Métro. C’est le Sakujo, qui signifie «élimination» en japonais. Entretien avec le créateur de ce jeu, Marc Lauzon.

D’où vous est venue l’idée du Sakujo?
C’est arrivé comme ça, par association. J’avais plusieurs jeux de grille devant moi et, tout d’un coup, j’ai trouvé une association intéressante et novatrice. Au début, je fabriquais mes grilles à la main, mais c’était vraiment long. Depuis, j’ai créé un programme de générateur de grilles par ordinateur, qui coordonne cette tâche à ma place. Il lui faut environ deux heures pour mener à bien cette opération.

Qu’est-ce qui fait qu’un jeu est intéressant et populaire?
Le bon indice, c’est quand on termine un jeu et qu’on a le goût de recommencer immédiatement! C’est le cas avec le Sakujo. Les gens aiment bien y jouer, car sa logique rappelle un peu celle du Sudoku, qui est vraiment populaire. La tendance du moment est aux jeux qui se jouent rapidement, comme Angry Bird, ou aux puzzles. Les jeux de logique plaisent aussi beaucoup.

Comment êtes-vous devenu créateur de jeu?
Après mes études en design graphique et multimédia, je suis entré au service d’une compagnie. Pendant 10 ans, j’y ai conçu pas mal de jeux vidéo de sport, de puzzles et de lettres. Depuis 2009, j’ai fondé ma propre entreprise. Ça m’a permis de développer un jeu d’histoire en continu. J’ai beaucoup d’autres projets, dont le Sakujo. Je lance d’ailleurs une application Sakujo pour les téléphones intelligents et des cahiers de jeux.

Les règles du jeu
Le jeu se compose d’une grille comprenant tous les chiffres de un à huit, répétés deux fois. Le but est d’éliminer tous les chiffres par paire. Pour y arriver, il faut se déplacer en utilisant le même nombre de cases que le chiffre qu’on souhaite supprimer. «Je vous donne un conseil : les plus gros chiffres doivent disparaître en premier, et le 1 doit toujours être le dernier!» confie Marc Lauzon.

Pour jouer, c’est ICI.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!