Denis Beaumont/Métro Le MTQ a démoli les anciens studions Paramount et les anciens silos à mélasse.

Ceux qui croyaient que le projet de modernisation de la rue Notre-Dame Est était relégué aux oubliettes seront surpris.

Le projet est encore sur les rails, mais sera fait en phases, confirme le ministère des Transports du Québec (MTQ).

La première phase concerne l’accès au Port de Montréal. Le MTQ, en partenariat avec la Ville et le Port, espère ouvrir une entrée dans l’axe de l’A-25 afin d’offrir un nouvel accès pour les 5000 à 7000 camions qui transitent chaque jour par le Port.

Le MTQ songe aussi à prolonger le boulevard l’Assomption, entre les rues Hochelaga et Notre-Dam,e afin de créer un axe supplémentaire vers la Métropolitaine et la rue Souligny.

«Cela permettra de diminuer significativement le camionnage sur la rue Notre-Dame, tout en améliorant la qualité de vie des quartiers avoisinants», indique Ève Carle, porte-parole de la Ville.

Richard Deschamps, l’élu responsable des infrastructures à la Ville, abordera ce sujet lors du forum sur les grands projets organisé vendredi par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Du côté de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, le maire Réal Ménard indique suivre ce dossier avec attention. «On souhaite la prolongation du boulevard l’Assomption afin de développer le quartier. Même si rien n’a encore été voté, c’est plausible que cela soit fait d’ici quelques mois», selon lui.

Pour le MTQ, cette initiative marquerait la première phase du réaménagement de la rue Notre-Dame. Un projet qui a connu son lot de controverses. Vieux de plus de 15 ans, le projet avait été fort mal reçu par les citoyens qui vivent à proximité. Selon eux il s’agit d’un projet autoroutier déguisé. Il prévoit notamment le passage à 8 voies, dont une partie serait construite en tranchée.

Malgré la fermeture du bureau de projet il y a deux ans, le ministère a continué d’avancer. En effet, le MTQ a terminé récemment l’acquisition de terrains, immeubles ou bâtiments le long de la rue Notre-Dame Est, afin de pourvoir l’élargir le cas échéant.

Il s’agit notamment des anciens studios Paramount, de Montréal Auto Ressorts, des Ateliers de débosselage Delisle Mazda, de l’ancien entrepôt Matelas en gros et des vieux silos à mélasse qui ont été détruits récemment.

Avec ces acquisitions, le MTQ, la Ville et le Port de Montréal détiennent quasiment tous les terrains le long de la rue Notre-Dame Est, sur 3km de long, entre le pont Jacques-Cartier et le boulevard Pie-IX. Toutefois, «aucun échéancier n’est prévu pour les prochaines phases», précise Caroline Larose, porte parole du MTQ.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!