Karine Dufour/ICI Radio-Canada Télé Sylvain Bellemare

Bien qu’il ait remporté un Oscar pour son travail sur Arrival, le monteur sonore Sylvain Bellemare ne compte pas s’exiler à Hollywood afin de poursuivre sa carrière, a-t-il affirmé sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche.

«J’ai des projets à Montréal, je ne veux pas quitter le cinéma québécois du tout, a-t-il souligné. J’ai le goût de faire de bons films et de vrais films.»

Le monteur croit que son succès pourrait même amener du travail au Québec dans le domaine de la postproduction sonore. «Contrairement aux tournages, il n’y a jamais de productions américaines qui viennent ici faire de la production sonore», a-t-il indiqué. Il a encore une fois remercié le réalisateur Denis Villeneuve, qui «reste lui même» et «est profondément attaché aux artisans d’ici».

«Denis arrive de l’extérieur et se fait une place à sa façon. Et il réussit à faire un film d’auteur là-dedans. C’est énorme pour lui d’avoir eu autant de nominations.» – Sylvain Bellemare

Même si son équipe québécoise menait le travail, Sylvain Bellemare a pu compter sur une large équipe internationale pour faire le son de Arrival. «D’habitude, je me retrouve seul pour faire un long métrage. Là, on est 10 fois plus, a-t-il souligné. Ce sont des choses qu’on ne connaissait pas en matière de main d’œuvre, comme avoir un véritable orchestre par exemple.» Il a aussi mentionné que certains sons des extraterrestres avaient été faits à partir d’enregistrements de différents animaux faits en Nouvelle-Zélande, combiné à des voix humaines et des chants de baleines.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!