Publireportage

Selon l’enquête TD GreenSights, l’environnement fait partie intégrante de l’identité canadienne. Se référant aux avis des experts dans le domaine de l’environnement et de l’urbanisme, ainsi que les résultats d’un sondage auprès de 1 500 Canadiens, cette enquête a démontré l’importance des espaces verts chez les Canadiens. 95% des répondants croient que l’accès à des espaces verts est important pour leur qualité de vie et 75% des répondants estiment aussi que les espaces verts déjà présents, devraient être améliorés.

Basé sur les résultats de l’enquête, voici donc six raisons pour lesquelles nous avons besoin d’espaces verts.

1. Des lieux propices à la détente
Les espaces verts sont des lieux privilégiés à la détente, selon 43% des Canadiens. Qui n’a pas déjà pris le temps de relaxer dans le parc, que ce soit en faisant une sieste, en s’adonnant à un sport ou en lisant un bon livre? Les espaces verts permettent aux gens de libérer la pression des tâches de la vie quotidienne et de passer un bon moment sans avoir à se soucier de leurs tracas.

2. Des lieux de rencontre
Pourquoi ne pas relaxer tout en étant bien entouré? Selon l’enquête, 41% des répondants croient que les espaces verts sont des lieux propices pour passer d’agréables moments en famille ou entre amis, que ce soit autour d’un pique-nique, en s’adonnant à une partie de «frisbee» ou simplement pour discuter. Les espaces verts sont perçus comme un «second salon» hors du domicile, notamment pour les jeunes générations.

3. Se connecter à la nature
42% des Canadiens apprécient les espaces verts afin de se connecter à la nature que ce soit au contact de la végétation, en humant l’air frais ou en écoutant le bruit de la faune et le chant des oiseaux. Cette volonté de se retrouver dans la nature est d’autant plus importante étant donné le mouvement de repopulation des centres urbains apparu ces dernières années et l’urbanisation croissante des municipalités. Les espaces verts constituent donc une échappatoire à la vie urbaine, au trafic et à la pollution.

4. Des espaces pour les enfants
Environ six Canadiens sur dix estiment que leurs enfants passent moins de temps à l’extérieur qu’eux-mêmes le faisaient au même âge. Des études démontrent pourtant que sortir et jouer à l’extérieur dans des espaces verts et diversifiés est bénéfique pour les enfants. En plus d’être positif au renforcement de leur système immunitaire et de les rendre actifs physiquement, encourager la participation à des activités extérieures leur permet de développer leur motricité et de les stimuler sur le plan social, affectif, cognitif et langagier.

5. Éduquer
Les espaces verts servent de lieux d’éducation. 87% des Canadiens estiment qu’ils devraient être utilisés par les écoles pour les activités éducatives. Les espaces verts conscientisent les gens à leur environnement, à la faune et à la flore, mais aussi à la culture, en fournissant un lieu d’apprentissage à des activités scientifiques, culturelles et sportives.

6. Bâtir la communauté
Les espaces verts contribuent à construire et à consolider une communauté. Ils permettent à la collectivité de bâtir des projets communautaires. Ils constituent par exemple des lieux d’expression artistique, servent au développement de jardins communautaires, abritent des aires pour se reposer et se restaurer, et beaucoup plus. 60% des Canadiens affirment d’ailleurs se rendre dans les espaces verts à proximité de chez eux au moins une fois par semaine. Pour les Canadiens, la présence de ces espaces entre au troisième rang dans les facteurs les amenant à sélectionner un quartier d’habitation. Ils favorisent ainsi l’attachement des citoyens à leur communauté.

Aussi dans Publications spécialisées :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!