Une baisse de taxes pour la plupart des contribuables résidentiels.

Le budget 2017 de la Ville de Montréal déposé le 30 novembre se traduit pour les propriétaires résidentiels laSallois par une baisse des charges fiscales de 1,7 % en moyenne. Ce sont 92 % des propriétaires résidentiels qui verront leurs taxes baisser de 45 $ à 69 $ en moyenne, selon les catégories.

«Je suis ravie que la quasi-totalité des propriétaires résidentiels de LaSalle profite de la baisse de 2 M$ de la taxe locale, que le conseil d’arrondissement a adoptée le 28 septembre», a indiqué la mairesse Manon Barbe. «C’était l’une des priorités que nous nous étions fixées d’alléger le fardeau foncier des LaSallois dès qu’une marge de manœuvre budgétaire serait dégagée.»

Parmi les 19 arrondissements de Montréal, ce n’est qu’à LaSalle et à Anjou que les charges fiscales sont à la baisse en 2017, avec respectivement -1,7 % et -1,3 %. Les propriétaires résidentiels des 17 autres arrondissements verront leurs charges fiscales augmenter entre 1 % et 2,6 %.

«Nous avons abaissé notre taxe locale de 1 M$ en 2016 et de 2 M$ en 2017. Ce sont désormais 3 M$ qui restent dans les poches des contribuables chaque année, et ça évite la pression sur les loyers des locataires», explique la mairesse Manon Barbe.

Pour sa part, la seule élue de l’équipe du maire Denis Coderre à LaSalle, Monique Vallée, se réjouit pour les contribuables mais aurait souhaité que la taxe locale de LaSalle puisse être réduite plus tôt. «Je dis enfin! La baisse aurait pu arriver avant, mais je comprends que 2017 est une année électorale et que ça paraît bien. Au moins, c’est une bonne nouvelle pour les gens», explique-t-elle.

Immeubles non résidentiels
Du côté des immeubles commerciaux, industriels et institutionnels, les charges fiscales diminueront en moyenne de 0,5 % à LaSalle en 2017.

Il y a des variantes d’une catégorie à l’autre. Ainsi, 18,5 % des propriétaires non résidentiels verront leur compte de taxes baisser. Pour la vaste majorité, soit 78,4 %, la hausse sera entre 0% et 2,5 %.

«Les secteurs commerciaux et industriels sont essentiels à la santé économique de notre arrondissement », précise la mairesse Barbe. «Savoir que près de 80 % des propriétaires n’auront à composer qu’avec une hausse minime et que près de 20 % verront leurs taxes baisser, voilà qui est bon pour les affaires.»

Tarification de l’eau et des déchets
Depuis 2016, il n’y a plus de facturation de la consommation excédentaire de l’eau au-delà du tarif de base pour les immeubles résidentiels. Les ménages acquittent une tarification fixe de 40 $ annuellement pour leur consommation d’eau.

La facturation volumétrique de l’eau est maintenue pour les immeubles commerciaux, industriels et institutionnels. Quant à la taxe relative aux matières résiduelles, elle reste fixée à 100 $.

Rosemont-La-Petite-Patrie est l’arrondissement où la hausse de taxes sera la plus élevée, à 2,6%, suivi de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (2,5%), Outremont et Le Plateau Mont-Royal (2,4%), Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension (2,2%) et Saint-Laurent (2,1%).

Variation moyenne dans le secteur résidentiel
Baisse de taxes: 91,9 % des propriétaires
Hausse de 0,0 % à 2,5 %: 7,2 % des propriétaires
Hausse de 2,5 % à 5,0 %: 0,8 % des propriétaires
Hausse de 5 % à 10% : 0,1 % des propriétaires

Variation moyenne par catégorie d’immeubles
Maisons unifamiliales: – 1,5 % (- 51 $)
Condominiums : – 2,0 % (- 45 $)
Duplex et triplex: – 1,7 % (- 69 $)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus