Vingt-deux familles en situation de vulnérabilité, dont 45 enfants, profiteront d’un Noël un peu plus heureux et disposeront de denrées non périssables, vêtements, produits hygiéniques, jouets, livres, billets de spectacles et autres, grâce à la 3<V>e<V> édition du Marché du partage de la Maison des familles de LaSalle.

Entre 9h et 12h samedi, ces familles étaient invitées à «magasiner» sans frais parmi d’énormes quantités de vêtements, livres, jouets et autres gâteries, au son d’une musique d’ambiance dans l’édifice situé au 535, avenue Lafleur.

Chaque famille bénéficiaire a reçu un sac des denrées non périssables et de produits d’hygiène. Ensuite, elle choisissait ce dont elle avait besoin parmi une quantité impressionnante de vêtements et chaussures soigneusement triés par des bénévoles.

«Ça aide pour mon garçon de 2 ans parce que financièrement, je suis sur l’aide sociale et je n’ai pas toujours les moyens de tout acheter. Il y a des pantalons et des chandails pour mon fils. Il grandit tellement vite», explique Jessica Beaulac, qui habite LaSalle depuis quatre ans et fréquente la Maison des familles depuis que son fils a eu huit mois.

«Dès octobre, parents et intervenants sollicitent la communauté pour amasser ce que nous mettons dans les paniers. C’est une mesure temporaire qui donne un coup de pouce à des familles vivant un moment difficile», explique Manon Lapalme, directrice de la Maison des familles depuis octobre.

Plusieurs partenaires sont au cœur du geste de générosité, dont les supermarchés Maxi, le restaurant Bocci, l’Arrondissement, le Centre Henri-Lemieux, le Théâtre du Grand Sault, le Club Optimiste LaSalle , le Bazar des pompiers, Renaissance, Mme Marielle St-Germain et le restaurant LaSalle Drive In, le restaurant Domino Pizza et autres.

«Sans les commanditaires, les bénévoles et les employés, la réussite du projet ne serait pas possible. Ça donne un sac d’épicerie plein par famille et pour celles de trois enfants ou plus, on a doublé», dit Silvie Savard, employée de la Maison des familles depuis 13 ans.

Idée qui a fait son chemin
En trois ans, le Marché du Partage a acquis ses lettres de noblesse puisque les dons abondent.

L’idée est venue de Kathleen Pellerin, bénévole et maman d’un fils autiste de 16 ans et d’une fille de 11 ans. «L’idée m’est venue en faisant du bénévolat avec mon fils. Depuis 15 ans, je donne un coup de main et mon fils prépare les bricolages pour les activités parents-enfants. Je suis venue quand il avait un an pour briser l’isolement», dit-elle.

Arrivée du Maroc il y a deux ans, Zafati Khadija, mère de trois enfants, dont un bébé de 20 mois, participe aux ateliers parents-enfants et est bénévole assidue.

«Je suis heureuse en me levant le matin quand je viens ici. Aider les gens me rend fière. On se sent à l’aise et en famille», dit celle qui pense à cuisiner des plats marocains pour la fête de Noël du 22 décembre des membres de l’organisme.

Bénévole en congé de maternité, Valérie Lessard a connu la Maison des familles grâce aux ateliers parents-enfants avec son poupon de huit mois. «J’ai choisi de donner un peu de mon temps», dit-elle.

Ouverte depuis 1985 à la même adresse, la Maison des familles compte une halte-garderie d’une capacité de 17 enfants de 6 mois à un an, et trois éducatrices.

Des besoins criants pour des familles de LaSalle

Constatant que plusieurs familles de LaSalle sont incapables de se nourrir ou se vêtir convenablement et que les besoins sont énormes, la Maison des familles veut mettre sur pied un comité en sécurité alimentaire et cherche des solutions durables pour les aider à l’année longue.

«Nous voulons réunir les acteurs qui travaillent auprès des familles et venir en aide aux gens qui ont faim à l’année», explique Manon Lapalme, directrice de la Maison des familles.

Elle souligne qu’il faut «des ressources alternatives comme des cuisines collectives, des ateliers de cuisine et des rencontres avec des nutritionnistes afin de permettre aux gens de bien s’alimenter à moindres coûts».

Elle précise que sept organismes de LaSalle font actuellement du dépannage alimentaire. «On veut aider ces familles, dont les nouveaux arrivants, les gens sans emplois et autres. On veut des mesures pour les aider à bien s’alimenter tout au long de l’année», ajoute Mme Lapalme.

La Maison des familles travaille tout au long de l’année à soutenir et accompagner des familles vulnérables.

 

 

 

 

 

 

Maison des familles en chiffres
00 familles, 456 membres
248 enfants de 0 et 5 ans
85% sont résidents de LaSalle
6 employés et plusieurs bénévoles

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus