Archives | Josie Desmarais Le propriétaire de la chaîne L'Gros Luxe, Alexandre Bastide.

Le Tribunal administratif du Québec (TAQ) a accepté de suspendre lundi la décision de la Régie des alcools, des courses et des jeux qui aurait obligé Alex Bastide, le propriétaire de la chaîne de restaurants L’Gros Luxe, à fermer sa succursale de la rue Saint-André pour 30 jours.

En effet, au début du mois de novembre, M. Bastide avait reçu un avis de suspension de la Régie. Il était accusé d’avoir contrevenu aux conditions imposées lors de l’octroi de son permis d’alcool, soit de fermer à 23h, engager un portier et prendre les réservations. Le restaurateur a jugé cette décision excessive et injustifiée.

Le TAQ lui a donné raison en accueillant sa requête, jugeant qu’il y avait «un risque de préjudice sérieux et irréparable au sens de l’article 107 LJA». Il admet de plus que des «modifications ont été apportées aux opérations de l’établissement afin de diminuer l’achalandage et le bruit».

L’emploi d’une trentaine de personnes et plusieurs réservations des dîners et de soupers des Fêtes étaient en jeu dans cette bataille juridique.

Le restaurant du Plateau restera donc ouvert. Le propriétaire ira en cour d’appel dans quelques mois pour défendre ses points, notamment celui de devoir engager un portier. «On veut débattre du point qu’on n’a pas besoin de portier pour un restaurant végé», souligne-t-il. Il rappelle de surcroît qu’il n’a eu la visite d’aucun policier en 2015-2016, depuis qu’il a transformé la succursale en restaurant végétarien.

M. Bastide promet d’arriver bien préparer en cour et espère éviter une fermeture complète, bien qu’il s’attende à une suspension de son permis d’alcool de quelques jours. «Selon mon avocat, c’est sûr qu’on va avoir une suspension, peut-être une tape sur les doigts, mais une suspension de 30 jours c’est démesuré.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!