Des citoyens en ont assez des appartements transformés en Airbnb sur le Plateau-Mont-Royal. Près de 150 personnes ont signé une pétition pour dénoncer cette pratique dans les secteurs résidentiels.

Des citoyens ont fait part de leur mécontentement lors du dernier conseil d’arrondissement concernant des appartements situés dans le secteur des rues Cartier, Dorion et Gauthier.

Depuis au moins trois ans, une vingtaine de logements y sont loués par le biais de la plateforme de location Airbnb par de nombreux touristes venant y faire la fête, causant de nombreux troubles pour le voisinage.

Un résident du secteur présent lors du conseil d’arrondissement a dénoncé des cas de consommation de drogues, de prostitution et de violence, ayant lui-même été menacé de mort.

«Ce n’est plus une vie, c’est la pollution de l’esprit; le fondement même de vivre en société c’est d’avoir la paix chez soi. Cela fait 40 ans que je vis ici et c’est la première fois que je vois ça, c’est la pire décadence», a-t-il indiqué.

La conseillère d’arrondissement, Marianne Giguère, affirme que beaucoup d’efforts ont été déployés concernant la location Airbnb dans les secteurs résidentiels.

«Ce cas est connu dans le Plateau et avait été mis sous enquête très sérieuse. On avait mis beaucoup de ressources et de nombreuses preuves pour mettre fin à cette pratique dans ce secteur avaient été accumulés», confirme-t-elle.

À lire aussi: Des logements Airbnb où s’entassent des dizaines de personnes

Cependant cela reste «complexe», car «un inspecteur doit venir incognito pour constater la fraude».

Dans le Plateau-Mont-Royal, la location de logements sous Airbnb est seulement permise dans des endroits d’exploitation commerciale. Ainsi, ceux qui se trouvent au cœur de secteurs résidentiels sont «non conformes et illégaux».

Christine Gosselin, conseillère d’arrondissement, explique que la première chose à faire pour les citoyens est de dénoncer cette pratique auprès du ministère du Tourisme. Un formulaire de dénonciation se trouve sur leur site.

Actuellement plus de 3000 logements sont en location sur la plateforme Airbnb dans le Plateau-Mont-Royal.

Une vingtaine d’inspecteurs du gouvernement s’assurent de la légalité des locations sur Airbnb pour l’ensemble de la province. «Avec environ 150 inspections en 2016, ces inspecteurs pourraient être beaucoup plus occupés s’ils avaient davantage de dénonciations», affirme Mme Gosselin.

«Pour monter une preuve contre un cas particulier, c’est très difficile et cela prend énormément de ressources. Il faut prouver à un juge, hors de tout doute, qu’il existe une exploitation Airbnb et ensuite monter un dossier béton, c’est là que l’arrondissement est ralenti, nous n’avons pas les ressources pour le faire», conclut-elle.

Airbnb est une entreprise américaine fondée en 2008. Il s’agit d’une plateforme communautaire qui permet à un individu de louer le logement qu’il occupe à des vacanciers. Cette pratique est toutefois controversée dans plusieurs villes puisqu’elle irait à l’encontre de la réglementation.

Airbnb est présente dans plus de 34 000 villes et 191 pays. Elle affiche sur sa plateforme web près de 2 millions d’annonces.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!