Le nombre d’autobus qui passent sur Honoré-Beaugrand a bondi de 60% en raison des travaux effectués dans le corridor de l’autoroute 25, semant la grogne chez les résidents du secteur.

Près de 800 autobus circulent à toute heure du jour et de la nuit sur la rue Honoré-Beaugrand, en direction du terminus de la ligne verte du métro. C’est 300 de plus qu’à la normale, selon les chiffres de la Société de transport de Montréal (STM).Des autobus qui, pour la plupart, emprunteraient d’autres artères si ce n’était du chantier d’optimisation de l’autoroute 25.

Depuis trois ans, les citoyens se plaignent de temps à autre des irritants liés aux nombreux autobus empruntant la rue Honoré-Beaugrand. Mais depuis le début des travaux, selon eux, c’est l’enfer: congestion, bruit, flots de piétons et forte augmentation du débit de circulation.

Plusieurs d’entre eux se sont rendus à la séance du conseil d’arrondissement du mois d’octobre de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) pour exiger des mesures d’apaisement.

«Quand j’essaie de sortir de chez moi pour aller chercher mes enfants à la garderie, il y a tellement de piétons que ça en est dangereux. Sortir sa voiture de son entrée devient périlleux, puisque la longue file de marcheurs ne laisse aucune chance à la voiture de se faufiler. Le seul moyen, c’est de demander à mon mari de faire la circulation», a déploré une résidente.

Le maire de MHM, Réal Ménard, a dit comprendre les doléances des citoyens. Une rencontre avec les représentants de la STM, du ministère des Transports, de la Ville de Montréal, de l’arrondissement et une vingtaine de résidents a été tenue, mardi soir, pour tenter de trouver des solutions.

M. Ménard admet que des «scénarios de soulagement» doivent être mis en place.

«La Ville s’est engagée à étudier la possibilité de dévier des autobus vers la rue Sherbrooke. La STM est aussi très sensibilisée au dossier. Il y a de l’espoir pour les citoyens.»

D’autres options qui reviennent régulièrement dans les discussions est la possibilité d’utiliser le vaste stationnement du centre jeunesse du Mont Saint-Antoine comme débarcadère pour les autobus de la STM. Tout comme l’idée de détourner certaines lignes d’autobus vers le métro Radisson.

Mais pour le maire, il est encore beaucoup trop tôt pour annoncer de nouvelles mesures.

«Tous les intervenants réunis ont la volonté de trouver des solutions, réitère-t-il. Il ne faut toutefois pas perdre de vue que la station Honoré-Beaugrand se trouve en fin de ligne avec les particularités que cela comporte.»

Isabelle Tremblay, conseillère corporative à la STM, confirme que divers scénarios sont présentement à l’étude, sans s’avancer davantage.

Les travaux de l’autoroute 25 doivent prendre fin dans quelques semaines. Ils ne se poursuivront qu’en avril prochain, ce qui devrait donner un peu de répit aux résidents d’Honoré-Beaugrand.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus