L’arrondissement d’Anjou est l’un des deux seuls arrondissements de Montréal dont certains de ses contribuables auront droit à une baisse de taxes en 2017.

La baisse dont bénéficieront certains résidents est attribuable aux décisions prises par les élus d’Anjou. Le budget local a été revu à la baisse et la taxe locale a aussi été diminuée.

«En pourcentage, nous avons réduit notre taxe locale et nos dépenses de 1,9%. Par contre, la ville-centre a augmenté de 0,6% ce qu’elle vient chercher dans les poches des Angevins. Au final, c’est donc à une baisse de 1,3% que certains résidents auront droit», mentionne le maire de l’arrondissement Luis Miranda.

Les baisses ou les hausses, selon le cas, seront dictées par l’évaluation municipale de la résidence des citoyens.

La valeur des propriétés de l’arrondissement d’Anjou a augmenté en moyenne de 3,4% pour les résidences unifamiliales, alors que dans le secteur des condominiums l’arrondissement enregistre une baisse de 0,6%.

Le coût d’une résidence unifamiliale dans l’arrondissement d’Anjou est en moyenne de 393 000$.

Mercier – Hochelaga-Maisonneuve
Du côté de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM), les contribuables doivent s’attendre à une hausse de 1,8% de leur compte de taxes.

L’évaluation municipale des résidences a bondi en moyenne de 6,6% et de 1,5% pour les condominiums.

Le coût moyen d’une résidence unifamiliale dans MHM est de 356 400$.

Budget Coderre
Le dernier budget de l’administration Coderre avant les prochaines élections municipales, en novembre prochain, fait état de dépenses qui atteignent 5,2G$, en hausse de 2,8% par rapport à l’an passé. Cette augmentation s’explique par une majoration de la contribution à la Société de transport de Montréal (35,6M$), la tenue du scrutin municipal (12M$) et la hausse du paiement comptant des immobilisations (120M$). Sans cela, la variation des dépenses serait négative, a précisé la Ville de Montréal, soit de -0,5%.

L’administration Coderre soutient que la hausse moyenne de 1,7% pour les contribuables montréalais respecte son engagement de ne pas augmenter le compte de taxes des Montréalais au-delà du taux d’inflation. Celui-ci s’élève à 1,8%, d’après les prévisions du Conference Board du Canada.

En collaboration avec Marie-Eve Shaffer

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus