Mario Beauregard/TC Media La seconde phase des travaux d'optimisation de l'autoroute 25 débuteront en février 2017.

Les résidents qui habitent le long de l’autoroute 25 devront faire preuve de patience l’an prochain, alors que les travaux du projet d’optimisation de l’autoroute 25 se transporteront à proximité des résidences.

D’ici la fin du mois de décembre, les ouvriers s’affairent à fermer le chantier pour la période hivernale. Ensuite, ils seront de retour au boulot à compter du mois de février.

Réaménagement de la rue Curatteau, reconstruction du mur antibruit, ajout d’une troisième voie sur l’autoroute, déplacement de la sortie #5-E et prolongement de la voie de desserte entre les rues Hochelaga et Sherbrooke, il s’agira d’une grosse année dans le cadre de ce chantier.

Les responsables du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports sont conscients que la cohabitation ne sera pas facile.

«Nous nous rapprocherons des résidences, mais nous tenterons de minimiser au maximum les nuisances pour les citoyens», assure Alexandre Debs, gestionnaire du projet.

Des propos qui ne convainquent toutefois pas les citoyens. La première phase des travaux ayant occasionné beaucoup de désagréments pour les gens, bien qu’ils se soient déroulés de l’autre côté des résidences.

Plusieurs citoyens se sont plaints des problèmes de congestion, de bruit et de poussières et disent devoir vivre quotidiennement avec ces nuisances. Ils ne sont pas très optimistes pour la seconde phase des travaux et ne croient pas que la situation s’améliorera véritablement.

Plusieurs ont donc quitté la soirée d’information en restant sur leur faim.

En rafale
Bruit: Line Gamache, ingénieure en acoustique au ministère, affirme que le nombre des dépassements de deux décibels et plus est de 904 lors de la première phase des travaux.

«Toutes les sources de bruit sont enregistrées, autant les averses, les orages, la circulation, les sources locales et les équipements non liés au chantier. Lorsqu’une situation problématique se produit, nous faisons les vérifications avec le promoteur et apportons les correctifs nécessaires s’il y a lieu.»

Congestion sur Honoré-Beaugrand: la présence de nombreuses lignes d’autobus de la Société de transport de Montréal (STM) accentue les problèmes dans le secteur. La STM étudie présentement la possibilité de détourner environ 20 % des autobus du secteur.

«Il est trop tôt pour procéder à des annonces, mais le statu quo n’est plus acceptable. Des pistes de solution son ten exploration», admet Réal Ménard, maire de l’arrondissement.

Échéancier: Les travaux de la première phase se sont déroulés selon les échéanciers et les budgets prévus. La démolition du pont d’étagement De Boucherville, le lien entre les rues De Boucherville et Sherbrooke, le prolongement de la voie de desserte sud, l’intersection de la rue Hochelaga et la voie de desserte sud, la nouvelle sortie de l’autoroute 25 sud ont tous été réalisés. Seul l’ajout d’une troisième voie a dû être reporté à 2017.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus