Steve Caron/TC Media Chez les Tremblay, le sapin est fait depuis déjà belle lurette. Il trône au milieu du salon depuis la première semaine du mois de novembre, quelques jours après l'Halloween.

«J’ai toujours adoré la fête de Noël. Et avec des enfants, c’est important de perpétuer la tradition et les valeurs de partage, d’entraide et la joie de se retrouver en famille ou entre amis, malgré les difficultés de la vie quotidienne», avoue Mariève Tremblay, résidente de Mercier-Est et mère de deux enfants.

Chez les Tremblay, les préparatifs débutent tôt. Le sapin trône au milieu du salon depuis la première semaine du mois de novembre, quelques jours après l’Halloween!

«Je sais que c’est un peu intense, rigole la mère de famille. C’est Colin, 5 ans, qui a proposé de monter l’arbre de Noël un vendredi soir alors que nous cherchions une activité familiale à faire. Je trouvais ça un peu tôt, mais je me suis dit pourquoi pas…»

En quelques instants, la musique de Noël résonnait dans l’appartement pendant que Colin et Flavie, 4 ans, décoraient ledit arbre.

La féerie de Noël débutait chez les Tremblay.

Depuis les préparatifs se sont accentués, les enfants ont rencontré le père Noël. Leurs listes de cadeaux lui ont été envoyées.

Dès le mois de décembre, les films et vidéos de Noël reviennent régulièrement à l’horaire de la soirée.

Avec la première neige, les lutins coquins ont envahi l'appartement des Tremblay. À leur réveil, Flavie et Colin se sont retrouvés avec une moustache, gracieuseté de leurs petits visiteurs.

Avec la première neige, les lutins coquins ont envahi l’appartement des Tremblay. À leur réveil, Flavie et Colin se sont retrouvés avec une moustache, gracieuseté de leurs petits visiteurs.

Avec la première neige, les lutins coquins et leurs coups pendables ont envahi l’appartement. Plusieurs fois par semaine, ils se manifestent et agrémentent les journées des enfants.

«Pour moi, tout ça fait partie de la magie de Noël. Les enfants ont leur calendrier où ils cochent chaque jour dans l’attente de l’arrivée du père Noël. Et ils ont hâte. Ça ne prend pas grand-chose pour que leurs yeux brillent et c’est beau à voir», dit la jeune mère de famille.

Évidemment, le réveillon et le 25 décembre se passeront en famille et amis. Le repas en sera un traditionnel et de partage. Chacun contribue à sa façon: dinde, tourtière, ragoût de boulettes, «pet de sœur», bûche de Noël, musique, jeux, etc.

Les enfants sont au cœur de la fête et tous leurs efforts des dernières semaines, ou plutôt des derniers mois dans le cas des Tremblay, sont récompensés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!