Anissa Capilnean est la jeune ambassadrice d’Anjou du projet #Jeunesse375MTL. Cette pharmacienne de 25 ans, engagée dans la vie communautaire depuis l’âge de 13 ans, veut «être la voix des jeunes» de son arrondissement.

C’est par un courriel des Offices Jeunesse Internationaux du Québec (LOJIQ) que la jeune ambassadrice s’est vue proposer de représenter les jeunes de son quartier. Anissa Capilnean, qui se définit comme polyvalente, se laisse tenter par l’aventure. Elle est l’une des 19 jeunes ambassadeurs et ambassadrices issus de tous les arrondissements de Montréal.

«J’ai fait de la psychologie, de la sociologie, de l’art et j’ai fini par choisir la pharmacie», explique la jeune femme. Depuis l’adolescence, elle est impliquée dans de multiples activités (aides au devoir, camps de jour, association étudiante,…) à Ahunsic –Cartierville d’abord, et à Anjou aujourd’hui, à la limite de Tétreaultville, où elle habite depuis cinq ans.

D’origine roumaine, elle est arrivée au Québec à l’âge de 12 ans. Elle parle français, anglais, allemand et roumain. «Je veux apprendre l’espagnol et l’arabe», ajoute Anissa Capilnean.

Départ pour Shanghai

Elle s’apprête à partir en mission exploratoire à Shanghai pour une semaine, pour en savoir plus sur les actions des organisations jeunesse en Chine. Dans l’arrondissement, elle a rencontré la Maison des jeunes, Concertation Anjou et Carrefour jeunesse-emploi, pour organiser des consultations Jeunesse et approcher les jeunes. Adepte de l’écologie, elle souhaite les sensibiliser à différents enjeux en organisant des tables rondes : l’égalité hommes-femmes, la pauvreté, l’égalité à l’emploi, l’environnement ou encore le développement durable. «Les jeunes sont autant citoyens que les adultes, ils ont leur mot à dire», justifie la jeune ambassadrice.

D’ailleurs, Anissa Capilnean veut continuer de s’impliquer dans la vie municipale de l’arrondissement après cette aventure, et n’exclut pas, un jour, de faire le saut en politique. «Mais pas maintenant!», clame-t-elle.

En mai prochain, un sommet jeunesse réunira 375 jeunes et 25 enfants à Montréal, pour faire la synthèse des travaux des arrondissements, qui s’inscrira dans la Stratégie jeunesse 2018-2021 de la ville. Les 25 enfants seront les témoins des travaux et feront le pont avec le 400e anniversaire de Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!