L’Escouade de protection de l’intégrité municipale (EPIM), une unité d’enquête de l’UPAC, vient de déposer deux chefs d’accusation contre Mélanie Miranda, ancienne directrice générale du Carrousel du p’tit monde d’Anjou, et fille du maire d’Anjou, Luis Miranda.

Elle fait face à des chefs d’accusation de fraude et de vol de plus de 5000$ pour avoir présumément détourné des fonds à des fins personnelles, entre mars 2014 et janvier 2015, alors qu’elle était directrice générale du Carrousel du p’tit monde d’Anjou, un organisme communautaire à but non lucratif qui offre des services aux familles .

Mme Miranda devra comparaître au palais de justice de Montréal le 9 août prochain. Lors d’une conversation téléphonique, elle n’a pas souhaité émettre de commentaire.

Mme Miranda travaille présentement auprès de l’organisme communautaire Escale Famille Le Triolet, dans Mercier-Ouest, depuis plus d’un an.

«Pour nous, ça demeure des allégations et Mélanie est toujours en poste», de commenter brièvement Carole Longpré, directrice d’Escale Famille Le Triolet.

Du côté du Carrousel du p’tit monde d’Anjou, la directrice générale n’a pas voulu commenter.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!