Collaboratin spéciale - Centre d'écologie urbaine de Montréal La surface bétonnée de la coopérative Château en Folie a été réduite de plus de la moitié pour faire place à des plantations, au grand plaisir des résidents.

Près d’une centaine de projets de verdissement ont été réalisés dans l’est de Montréal depuis 2015 afin de s’attaquer à la problématique des îlots de chaleur.

Une récente étude de Nature Climate Change démontre que la température des grandes villes dans le monde augmentera en moyenne de 7 à 8 degrés celsius d’ici 2100.

Avec leurs opérations de lutte aux îlots de chaleur urbains, le Conseil régional de l’environnement (CRE) de Montréal et ses partenaires, par l’entremise du programme Interventions locales en environnement et aménagement urbain (ILEAU), souhaitent mobiliser les collectivités à poser des gestes concrets.

«Des aménagements faisant une place prépondérante au gazon plutôt qu’à l’asphalte, la présence d’arbres, d’arbustes permettent d’abaisser la température de 5 à 10 degrés celsius d’un site», souligne Emmanuel Rondia, du CRE-Montréal.

De plus en plus d’entreprises n’hésitent pas à verdir leurs installations.

Dans le parc industriel d’Anjou, une trentaine d’entre elles ont embarqué dans l’aventure d’ILEAU.

C’est notamment le cas pour Hydro-Québec qui a ajouté plus de 65 arbres pour améliorer son couvert végétal.

À maturité, dans quelques années, ces plantations permettront de créer davantage de zones ombragées, tout en améliorant l’aspect visuel des lieux.

À la coopérative Château en Folie, toujours dans l’arrondissement d’Anjou, les résultats sont impressionnants. La cour asphaltée a été entièrement réaménagée avec l’aide, entre autres, du Centre d’écologie urbaine de Montréal et des résidents.

«Le gris morne et froid a cédé la place au vert chaleureux et flamboyant. Du premier croquis à la dernière pelletée de terre, chacun a mis la main à la pâte en s’appropriant cette réalisation en lui soufflant un air de durabilité», souligne Zahra Ourhim, gestionnaire de la coopérative.

ILEAU intervient dans les secteurs d’Anjou,  Saint-Léonard, Mercier – Hochelaga-Maisonneuve, Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles et Montréal-Nord et des projets ont été réalisés dans tous les territoires couverts par le programme.

À l’école Saint-Justin, les aménagements du projet ILEAU ont permis de créer des zones fraîcheur dans la cour et le long du bâtiment pour les élèves.

Les entreprises, les institutions, les écoles, les organismes communautaires, tous peuvent soumettre une demande au programme. Les participants peuvent bénéficier d’un soutien financier et technique pour la réalisation de leurs projets: achats de végétaux, plans d’aménagement, matériaux pour les travaux, enlèvement d’asphalte, etc.

Depuis sa création, en 2015, une centaine de projets ont été réalisés pour des investissements de près de 2M$.

Le programme a été prolongé et se poursuivra jusqu’en mars 2018.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!