Steve Caron/TC Media Lors du dévoilement de ses candidats pour l'arrondissement d'Anjou, Denis Coderre a souligné vouloir être le maire qui allait amener le métro de la ligne bleue à Anjou. Il a dit être fier d'avoir ramené le sentiment de confiance des Montréalais envers leur administration municipale et vouloir poursuivre le travail pour que la métropole continue de briller.

Deux élus scolaires feront le saut en politique municipale cet automne au sein de l’équipe du maire Denis Coderre et tenteront de se faire élire dans l’arrondissement d’Anjou.

Angela Mancini, présidente de la Commission scolaire English-Montréal, sera candidate au poste de maire de l’arrondissement.

Celle qui travaille au CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal en sera à sa seconde expérience en politique municipale, elle qui lors des élections de 2013, briguait le poste de conseillère d’arrondissement dans le district centre.

«Je suis fière de me joindre à nouveau à l’équipe de candidats de M. Coderre. Une équipe diversifiée et transparente. L’arrondissement d’Anjou doit travailler en collaboration avec la ville-centre et ses partenaires et c’est ce que nous ferons.»

La candidate détient une maîtrise en gestion des organisations de l’Université Laval et un baccalauréat en sciences nutritionnelles de l’Université McGill.

Au poste de conseillère de ville, Michèle Gagné tentera de vaincre Andrée Hénault, d’Équipe Anjou.

Mme Gagné est également issue du monde scolaire. Elle est actuellement commissaire à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’île (CSPÎ).

Au sein de la CSPÎ, elle a siégé depuis 2014 à divers comités de travail en plus de faire partie du comité exécutif.

Elle travaille à la Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec (SOFAD) depuis 1998; d’abord comme secrétaire, administration et exploitation, puis à titre d’adjointe, développement et produits, depuis 2016.

À ses yeux, il est temps que l’ère des chicanes avec la ville-centre se termine pour que l’arrondissement puisse se développer à son plein potentiel.

Michelle Di Genova Zammit brigue un quatrième mandat
Au poste de conseillère d’arrondissement dans le district Centre, Équipe Coderre mise sur la continuité avec Michelle Di Genova Zammit.

Celle qui a joint Équipe Coderre en cours de mandat veut poursuivre le travail amorcé dans son district.

«J’aime mon rôle actuel. Je suis bien où je suis. Je suis heureuse de faire partie de l’équipe du maire de Montréal et j’ai hâte de continuer à travailler pour mes citoyens.»

Mme Di Genova Zammit est membre de la Commission sur l’eau, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal depuis 2009.

Elle a aussi présidé le comité consultatif d’urbanisme de l’arrondissement, de 2009 à 2015, en plus d’être présidente du Centre local de développement (CLD) d’Anjou, de 2005 à 2009.

Un retour en politique pour Mario Robert
Après une absence de 27 ans, Mario Robert effectue un retour en politique municipale.

Il sera candidat au poste de conseiller d’arrondissement dans le district Est, lui qui s’était déjà présenté à l’époque du maire Richard Quirion.

M. Robert est engagé depuis près de 30 ans dans sa communauté, notamment auprès des Chevaliers de Colomb, des scouts et à titre de marguillier.

Sa rencontre avec le maire Coderre l’a convaincu de faire le saut.

«M. Coderre est un homme près des gens et qui est à l’écoute du monde. Ce sont des élus comme ça dont Anjou a besoin. Pas d’un maire qui ne consulte pas sa population», indique-t-il.

Le candidat a travaillé au ministère du Revenu du Québec à titre de vérificateur en taxes pour les grandes entreprises et auparavant comme contrôleur pour diverses entreprises manufacturières.

Il détient un baccalauréat en administration option comptabilité des Hautes Études Commerciales (HEC) et une technique en administration.

Recrue
Finalement, René Gauthier complète l’équipe. Il sera candidat au poste de conseiller d’arrondissement dans le district Ouest.

Résident de l’arrondissement depuis 54 ans, il se lance dans la course avec la ferme intention de changer les choses.

«Les relations tendues qu’entretiennent les élus actuels avec la ville-centre nuisent à l’arrondissement à plusieurs niveaux, notamment à la vitalité économique d’Anjou. Il faut que ça change et travailler tous ensemble de concert.»

M. Gauthier est coprésident et cofondateur de l’entreprise S.R. Produits Innovateurs inc. Créée en 1997, l’entreprise se spécialise dans les soins réparateurs de la peau.

Il a aussi travaillé dans le secteur immobilier comme vice-président et courtier pour l’entreprise Immeubles Gauthier inc. qui se spécialisait dans la représentation et la vente d’hôtels, de centres commerciaux et de complexes immobiliers.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!