Steve Caron/TC Media Depuis l'aménagement du passage à niveau Liébert, les citoyens sont moins nombreux à franchir la voie ferrée à des endroits interdits, selon les données internes du CN.

L’aménagement du passage à niveau Liébert pour les piétons et cyclistes dans l’emprise de la voie ferrée du Canadien National (CN) dans Mercier-Est donne de bons résultats, selon Pierre Bergeron, inspecteur au service de police du CN, qui indique que le nombre de constats d’infraction pour passage illégal sur la voie ferrée a drastiquement diminué.

«Nous ne dévoilons pas le nombre de constats que nous émettons chaque année, mais je peux vous dire qu’il y a eu une baisse significative dans le secteur depuis la construction du passage à niveau Liébert», assure l’inspecteur.

Malgré l’amélioration, les agents du CN continuent leurs inspections. Il y a quelques semaines, ils étaient d’ailleurs en devoir dans le quartier. Une opération au cours de laquelle un citoyen a été épinglé pour passage illégal sur la voie ferrée.

«Nous avons deux agents pour couvrir tout le secteur de l’est de Montréal quotidiennement. Leur travail est de faire respecter la réglementation en vigueur et ils continueront de le faire», indique M. Bergeron.

Outre le nombre d’intrusions illégales sur la voie ferrée qui est en diminution, les actes de vandalisme sur les clôtures de la compagnie ferroviaire sont aussi à la baisse.

Les citoyens qui avaient pris l’habitude de se créer des ouvertures dans la clôture semblent plus respectueux de la propriété du CN.

«Avant, nous devions réparer nos installations à plusieurs dizaines de reprises. Nos équipes sont beaucoup moins sollicitées…», laisse entendre l’inspecteur.

Ce dernier est convaincu qu’avec l’aménagement d’un second passage à niveau un peu plus à l’est, dans l’axe de la rue Taillon, la situation continuera également de s’améliorer.

La construction dudit passage à niveau est prévue pour cet automne. Ses effets positifs devraient se faire sentir rapidement, croit M. Bergeron.

Collaboration
Si dans certains arrondissements les discussions semblent difficiles avec le CN, les choses se passent relativement bien avec l’arrondissement de MHM.

«Nous sommes toujours ouverts à travailler avec les municipalités ou arrondissements, se défend M. Bergeron. Les municipalités nous présentent leur projet et nous les étudions cas par cas. Il y a plusieurs facteurs à considérer. La réglementation de Transport Canada est complexe.»

En un an, après de multiples demandes toutefois, les deux parties se sont entendues sur l’aménagement de deux passages à niveau et d’autres pourraient s’ajouter ultérieurement.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!