Steve Caron/TC Media Les longues files d'automobiles ou de piétons sur la rue Honoré-Beaugrand compliquent régulièrement la tâche des résidents qui veulent simplement sortir de leur stationnement. Les citoyens ne savent plus à quel saint se vouer pour améliorer la situation.

La congestion routière de la rue Honoré-Beaugrand atteint un nouveau sommet, tout comme l’exaspération des résidents du secteur. Les citoyens ont beau se plaindre régulièrement de la situation, celle-ci ne s’améliore pas.

Avec les travaux de l’autoroute 25, ceux à la station de métro et les chantiers connexes, près de 800 autobus circulent à toute heure du jour et de la nuit sur la rue Honoré-Beaugrand. C’est 300 de plus que normalement, selon les données de la Société de transport de Montréal (STM).

Des autobus qui, pour la plupart, emprunteraient d’autres artères si ce n’était des travaux.

À la dernière séance du conseil d’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM), le 5 septembre, des résidents sont de nouveau venus réclamer des mesures pour corriger le tir.

Robert Charrette, qui habite rue Honoré-Beaugrand, n’en peut plus et compare le tout à l’enfer.

«On est même plus capable de sortir de chez nous tabarouette. C’est rendu grave. Des fois c’est bloqué jusqu’à la rue Sainte-Claire. C’est long ça de Sainte-Claire à Sherbrooke.»

Un parcours qui prendrait habituellement moins de cinq minutes peut s’éterniser à plus de 30 minutes. Les voitures avancent au compte-goutte et les citoyens ne peuvent sortir de leur demeure.

Et quand ce n’est pas les voitures, c’est la longue file de piétons qui compliquent les déplacements.

Le maire Réal Ménard et le chef de division aux travaux publics conviennent qu’il y a effectivement une problématique et «que ce n’est pas un cadeau».

L’arrondissement dit travailler de concert avec la STM pour détourner environ 25% des autobus de la rue Honoré-Beaugrand. Les travaux à la station de métro doivent cependant être terminés avant d’envisager une telle mesure.

Mince consolation pour les résidents, ceux-ci se déroulent rondement et jusqu’à maintenant les échéanciers sont respectés, selon la STM.

D’ici la fin décembre, la société de transport poursuit ses travaux d’imperméabilisation de la toiture souterraine de la station située devant le CHSLD Biermans; la construction des puits d’ascenseur.

Après quoi, elle entamera la démolition de la rambarde de la mezzanine, le rehaussement des quais, le déplacement des tourniquets, la réfection de l’escalier fixe menant vers le quai d’embarquement, l’installation et la mise en marche des ascenseurs.

M. Ménard invite les citoyens à ne pas perdre espoir.

Interventions demandées
Mais entretemps, certains croient que des actions à court terme peuvent être mises de l’avant.

M. Charrette propose notamment d’installer une signalisation de type circulation locale seulement pour inciter les automobilistes à utiliser la rue Liébert plutôt qu’Honoré-Beaugrand.

«On pourrait regarder avec l’équipe de circulation, ici à l’arrondissement, ce qui pourrait être fait comme détour temporaire pour soulager un petit peu Honoré-Beaugrand», de mentionner M. Dussault, chef de division aux travaux publics.

Autre résident préoccupé par la question, Maxime Boulianne suggère de procéder à la synchronisation des deux feux de circulation de la rue Honoré-Beaugrand, situés près de la rue Sherbrooke.

«On se ramasse avec un bouchon de circulation à cet endroit. Ça aide énormément quand le policier est là à l’intersection. Aussitôt qu’il n’y a pas de policier, les feux ne sont pas synchronisés. Ce serait une rectification à faire et ça aiderait.»

Une information qui a semblé surprendre les élus, puisqu’il semblerait que ce devait être fait.

«Nous vérifierons pourquoi ce n’est pas le cas», de mentionner la conseillère municipale Laurence Lavigne Lalonde.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!